samedi, décembre 27, 2008

[Fun] Google Streetview: de mal en pis (...pi)

On avait eu les péripatéticiennes, le cheval flouté , voici maintenant le moment intime embarrassant....





Il entre décidémment toujours plus loin dans la sphère privée ce service Google Streeview ! ;-)

[via TomHtml]

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

mercredi, décembre 24, 2008

Les 100 premiers noms DNS .com réservés

PC World publie la liste des 100 premiers noms DNS réservés dans le domaine .com: beaucoup de sociétés informatiques (on s'en serait douté...) dont un nombre significatif manquent aujourd'hui à l'appel.... Il a fallu 30 mois pour les 100 premières réservations: aujourd'hui c'est 100'000+ chaque jour qui sont ajoutés supprimés (voir ci-dessous)

Si vous vous posez la question: combien sont-ils aujourd'hui? DailyChanges tient les comptes en temps réel: .com est loin devant avec plus de 78 millions de noms. .net suit mais seulement à 12 millions de noms enregistrés.


Liste des 100 pionniers:

1. symbolics.com: March 15, 1985

2. bbn.com: April 24, 1985

3. think.com: May 24, 1985

4. mcc.com: July 11, 1985

5. dec.com: September 30, 1985

6. northrop.com: November 7, 1985

7. xerox.com: January 9, 1986

8. sri.com: January 17, 1986

9. hp.com: March 3, 1986

10. bellcore.com: March 5, 1986

11. ibm.com: March 19, 1986

12. sun.com: March 19, 1986

13. intel.com: March 25, 1986

14. ti.com: March 25, 1986

15. att.com: April 25, 1986

16. gmr.com: May 8, 1986

17. tek.com: May 8, 1986

18. fmc.com: July 10, 1986

19. ub.com: July 10, 1986

20. bell-atl.com: August 5, 1986

21. ge.com: August 5, 1986

22. grebyn.com: August 5, 1986

23. isc.com: August 5, 1986

24. nsc.com: August 5, 1986

25. stargate.com: August 5, 1986

26. boeing.com: September 2, 1986

27. itcorp.com: September 18, 1986

28. siemens.com: September 29, 1986

29. pyramid.com: October 18, 1986

30. alphacdc.com: October 27, 1986

31. bdm.com: October 27, 1986

32. fluke.com: October 27, 1986

33. inmet.com: October 27, 1986

34. kesmai.com: October 27, 1986

35. mentor.com: October 27, 1986

36. nec.com: October 27, 1986

37. ray.com: October 27, 1986

38. rosemount.com: October 27, 1986

39. vortex.com: October 27, 1986

40. alcoa.com: November 5, 1986

41. gte.com: November 5, 1986

42. adobe.com: November 17, 1986

43. amd.com: November 17, 1986

44. das.com: November 17, 1986

45. data-io.com: November 17, 1986

46. octopus.com: November 17, 1986

47. portal.com: November 17, 1986

48. teltone.com: November 17, 1986

49. 3com.com: December 11, 1986

50. amdahl.com: December 11, 1986

51. ccur.com: December 11, 1986

52. ci.com: December 11, 1986

53. convergent.com: December 11, 1986

54. dg.com: December 11, 1986

55. peregrine.com: December 11, 1986

56. quad.com: December 11, 1986

57. sq.com: December 11, 1986

58. tandy.com: December 11, 1986

59. tti.com: December 11, 1986

60. unisys.com: December 11, 1986

61. cgi.com: January 19, 1987

62. cts.com: January 19, 1987

63. spdcc.com: January 19, 1987

64. apple.com: February 19, 1987

65. nma.com: March 4, 1987

66. prime.com: March 4, 1987

67. philips.com: April 4, 1987

68. datacube.com: April 23, 1987

69. kai.com: April 23, 1987

70. tic.com: April 23, 1987

71. vine.com: April 23, 1987

72. ncr.com: April 30, 1987

73. cisco.com: May 14, 1987

74. rdl.com: May 14, 1987

75. slb.com: May 20, 1987

76. parcplace.com: May 27, 1987

77. utc.com: May 27, 1987

78. ide.com: June 26, 1987

79. trw.com: July 9, 1987

80. unipress.com: July 13, 1987

81. dupont.com: July 27, 1987

82. lockheed.com: July 27, 1987

83. rosetta.com: July 28, 1987

84. toad.com: August 18, 1987

85. quick.com: August 31, 1987

86. allied.com: September 3, 1987

87. dsc.com: September 3, 1987

88. sco.com: September 3, 1987

89. gene.com: September 22, 1987

90. kccs.com: September 22, 1987

91. spectra.com: September 22, 1987

92. wlk.com: September 22, 1987

93. mentat.com: September 30, 1987

94. wyse.com: October 14, 1987

95. cfg.com: November 2, 1987

96. marble.com: November 9, 1987

97. cayman.com: November 16, 1987

98. entity.com: November 16, 1987

99. ksr.com: November 24, 1987

100. nynexst.com: November 30, 1987



Source: blog Media & Tech (par didier durand)

mardi, décembre 23, 2008

[Fun] nouvelle interface Nanotouch = "les doigts dans le dos"

Après la "table magique" Surface, prototype, qui trouve finalement ses applications dans la commercialisation de téléphones portables et pour vendre des BMWs, Microsoft nous propose une autre innovation: la surface tactile dans le dos (de l'écran) du nouveau Nanotouch





Pourquoi ? Eric le dit: "Selon Microsoft, cette technologie serait le moyen idéal d’utiliser l’intégralité d’un écran, même de petite taille, en ayant toujours toute la surface en vue, sans qu’une partie de celle-ci ne soit occultée par les doigts, en jouant sur un effet de transparence virtuelle."

C'est bien que Microsoft innove régulièrement mais ce serait encore mieux s'il trouvait le moyen d'en tirer les fruits. Pour l'instant, pas vraiment le cas.....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

vendredi, décembre 19, 2008

Facebook: + 600'000 nouveaux utilisateurs actifs chaque jour!


Facebook accueille donc 600'000 nouveaux utilisateurs actifs chaque jour selon les derniers chiffres publiés. Le total mensuel est maintenant de 140 millions de membres (dont 4 millions de français) "qui bougent"! La barre des 200 millions est, à ce rythme infernal, pour Mars 2009 (avec 70% de cette croissance hors des USA)

Que fait tout ce petit monde ?

  • 13 millions d'utilisateurs mettent à jour leur statut (ce qu'ils font) au moins une fois par jour.
  • 2.5 millions d'utilisateurs deviennent " Fan de" quelque chose chaque jour
  • 700 millions de photos sont chargés chaque mois pour un total actuel qui dépasse les 10 milliards. Facebook est ainsi le leader mondial devant Flickr et Photobucket!
  • 4 millions de vidéos viennent compléter les photos chaque mois. Encore faible face à Youtube enrichi de 13 heures de programmes chaque minute!
  • 15 millions de morceaux de contenus (lien, billets de blogs, notes diverses, etc..) sont référencés chaque mois
  • 2 millions d'évènements sont créés chaque mois
  • 19 millions de groupes d'intérêts très divers existent sur le site
[si des termes ci-dessus restent abscons pour vous, voir le livre d'Alban Martin]

C'est l'UGC à son paroxysme!

Voilà qui justifie la croissance des dépenses publicitaires sur ce type de sites: les utilisateurs y passent clairement beaucoup de temps.

Et vivement que DataPortability devienne une réalité afin que les utilisateurs-propriétaires de ce contenu puissent l'utiliser ailleurs que chez Facebook: le Giant Global Graph de Tim Berners-Lee ne s'en portera que mieux!

PS: il y a un qui est content, c'est le commercial qui vend les serveurs chez Facebook: il doit vendre à son client chéri environ 3'500 machines par mois!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

jeudi, décembre 18, 2008

Métro - boulot + vidéo - dodo !

La conclusion de Ars Technica sur l'audimat de la vidéo sur Internet publié par Nielsen est implacable: la majeure partie (65% du total) de ces vidéos sont regardées durant les heures de bureau.
Nos patrons peuvent être cependant rassurés sur notre productivité (...) : c'est à l'heure de la pause déjeuner officielle (12:00 - 14:00) que la plus grande part (34% du total) de cette audience est active.

Youtube avec 5 milliards de vidéos vues en Octobre aux USA (voir chez Henri) est toujours le leader incontesté pour "accueillir" cette audience de : il lui reste à trouver la recette pour faire de l'argent de ce succès d'audience de presque 300 millions d'utilisateurs mondiaux!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

mercredi, décembre 17, 2008

[Fun] La wiimote: ça peut coûter cher!

C'est bien les interfaces interactives, multi-sensorielles, 3D, etc.... mais cela peut s'avérer finalement beaucoup plus coûteux qu'une bonne vieille interface clavier 100% inerte!




Et dire que cela aurait pu coûter un iPhone en prime....

[Via Korben]

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

lundi, décembre 15, 2008

IPhone : bientôt en console de jeux de salon pour battre la Nintendo Wii ?

Ce ne sera pas encore pour Noel 2009 mais l'iPhone ( et par conséquent l'iPod Touch) se profilent comme de futures consoles de jeux de salon à la mode Wii: i.e. avec sa version de l'interface "multisensorielle active" , l'iPhone lui-même devient la Wiimote avec ses accéléromètes 3D

A quand une version du célèbre Rockband via l'iPhone et incluant l'ocariniphone?




Ceci est possible par la fonction "MPTVOutWindow" de l'upgrade 2.2 du firmware de l'iPhone.
Le succès de la Nintendo Wii et comme la résilience du marché du jeu vidéo ne pouvaient pas laisser Apple indifférent d'autant qu'il reste à la firme de Cupertino un trou à combler dans sa gamme: celui des consoles de jeux de salon! Avec le succès explosif de l'appStore, Apple peut au moins espérer toucher des commissions de revendeur de jeux conçus pas d'autres....

Guillaume nous fait part des limitations actuelles de l'iPhone pour une telle utilisation: seulement 20 images par seconde dû à un processeur encore un peu faible (412 MHz). Laissons juste la Loi de Moore faire son oeuvre et ce sera un mauvais souvenir dans quelques mois !

Finalement l'iPhone couteau suisse, c'était loin d'être ridicule ! En tout cas, les "périphériques convergents" deviennent chaque jour un peu plus réels...

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

vendredi, décembre 12, 2008

Google: la tyrannie publicitaire grâce à l'innondation d'informations (tierces) ?

Emanuel nous décrit la tension qui règne aux Etats-Generaux de la Presse: "Il y a encore six mois nous pensions y arriver, mais aujourd’hui, avec la crise actuelle, nous vous [Google] considérons comme notre pire ennemi », Pierre Conte, patron de Publiprint (Figaro)"

Cette tension sur la source principale de revenus (la publicité) est exacerbée par la récession actuellement vécue par la presse: les professionnels du contenu n'acceptent plus "l'effondrement des cours" de la publicité en ligne en partie catalysé par Google qui fait du "pay-per-click" à 98.9% le coeur (officiel - voir ce graphique) de son modèle de fonctionnement.

Mais, là où Google est incroyablement puissant, ce n'est pas parce qu'il impose des formes contractuelles "désagréables" [il "vide la baignoire" selon Emanuel] à ses partenaires AdSense dans des négociations tendues mais parce qu'il les fait accepter par le marché, les rend habituels tant aux utilisateurs internautes qu'aux annonceurs:
En faisant ainsi dramatiquement grossir l'inventaire du contenu et du trafic exposé à ce nouveau modèle basé sur la performance, Google maximise les "points de contact" entre les annonceurs et ces nouvelles formes publicitaires qu'il veut pousser. le CPC devient pour eux un réflexe pavlovien!

Donc, sans aucune méthode coercitive mais "par l'exemple", il restructure progressivement le marché publicitaire en l'inondant de la forme unique qu'il veut voir adopter.

C'est très certainement par cette forme de sape structurelle à long terme qu'il peut générer aujourd'hui beaucoup de soucis chez les éditeurs:
  • il n'est pas nécessairement leur régie publicitaire online impérative
  • mais il accélère sans répit leur évolution darwinienne en maximisant la présence de nouveaux mécanismes publicitaires (donc financiers....) très sélectifs (pas de clics, pas de revenus!...) sur le terrain convergent du Media Unique qu'est l'Internet.
La mission officielle de Google, "organiser l'information disponible sur la planète et la rendre accessible" n'est pas du tout aussi innocente et charitable (même étalée sur 300 ans....) qu'elle pourrait en avoir l'air. Google est le seul à pouvoir mener actuellement un tel chantier et il s'en donne clairement les moyens.

Mais le revers de la médaille est clairement similaire à l'ambition des banquiers Lombards au Moyen-Age, rappelée par Emanuel: "l’enjeu c’est le pouvoir, celui qui contrôle les routes du commerce, filtre les échanges, les ponctionne, fixe les règles".

Eh bien, Google pave actuellement très solidement les (ses ?) autoroutes de l'information pour initialement en augmenter la fréquentation afin de mieux en contrôler les flux financiers en y imposant ses propres règles ensuite!

Même si le procès pour position dominante abusive dû au deal avec Yahoo a été évité à 3 heures près, on sent bien qu'il pourrait en poindre un autre à brève échéance....

PS (pour ceux arrivés jusque-là!) : j'insiste sur le mot "tiers" du titre: tout ceci se produit en utilisant le contenu généré par d'autres sans payer les coûts de sa création faite par d'autres! Hyper-malin, non ?....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

jeudi, décembre 11, 2008

SearchWiki et spam: la preuve par 9! (dites- le à Marissa Mayer svp)

Lors du lancement de Google SearchWiki, j'annonçais le bourgeonnement d'une nouvelle forme de " spam" par des commentaires publics plus ou moins sympathiques sur la page en question dans ces notes d'accompagnements sur les résultats.

Voici la "preuve par 9" autour des commentaires de la page "White House" sur google.com.


Pas besoin d'en dire plus !

PS: Marissa Mayer, éminente dirigeante de Google, a annoncé hier à la conférence LeWeb des modifications autour de SearchWiki pour en réduire la portée. Si vous la connaissez, dites-lui de se dépêcher: il y aura sinon bientôt des conséquences dommageables pour son entreprise.....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

mardi, décembre 09, 2008

Pulitzer: articles et oeuvres purement Internet acceptés dès 2009!

Le Prix Pulitzer, le nec plus ultra de la distinction journalistique, pourra être dès 2009 attribué à des oeuvres publiées seulement en ligne: "a text-based United States newspaper or news organization that publishes—in print or online—at least weekly during the calendar year; that is primarily dedicated to original news reporting and coverage of ongoing stories; and that adheres to the highest journalistic principles. Printed magazines and broadcast media, and their respective Web sites, are not eligible."

Une vraie révolution pour les rédactions américaines! Comme le dit Techcrunch, à quand le Pulitzer à un micro-message Twitter?

Que veut-elle dire?
A chacun son choix mais clairement nous vivons un moment-clef! (... que nous ne percevons pas. Comme toujours dans ces périodes là)

La question qui reste: le pas sera-t-il sauté avec un lauréat Internet dès 2009 , 1ère année de validité de ces nouvelles conditions ?

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

lundi, décembre 08, 2008

[Truc perso]: trouver spécifiquement des powerpoints, PDF via Google

Certaines directives spécifiques de Google sont très utiles: j'ai déjà parlé de 'site: aaa.bbb.com'
pour rechercher du contenu via Google sur un seul site spécifique ou savoir combien de ces pages sont indexées.

Aujourd'hui, je voudrais vous parler de 'filetype:': c'est une directive dont je me sers très souvent pour mes recherches de documents substantiels ou exhaustifs via Google.

Je m'explique:
  • c'est souvent dans unr présentation Powerpoint .ppt que l'on trouve des tutoriels synthétiques ou l'analyse globale d'un sujet
  • c'est dans les whitepapers publiés en .pdf ou .doc que l'on trouve de l'information de fond très détaillée sur des dizaines de pages sur un thème (techno ou autre) que l'on souhaite découvrir.
  • Google permet de sélectionner parmi ces réponses, les fichiers d'un type ou l'autre par la directive 'filetype:'
par exemple par le texte 'Paris filetype:pdf' entré dans la fenêtre de Google, on ne reçoit que les fichiers .pdf en résultats, toujours classés selon leur pertinence via le Pagerank (et ses 1'000 années-hommes de recherche)

Pratique, non ?

Pour toutes les informations sur les opérateurs spéciaux de recherche dans Google, c'est ici!


Source: blog Media & Tech (par didier durand)

vendredi, décembre 05, 2008

[Citation] Open source et alchimie

Keith Curtis, un ex-Microsoft, "repenti" et converti aux vertus de l'Open Source a dit:

"La différence entre le Logiciel Libre et le logiciel propriétaire est similaire à la division entre Science et alchimie. Avant la Science, il y avait l'alchimie: les gens gardaient secrètes leurs idées car ils voulaient "manipuler le marché" (
"corner the market") via les mécanismes de conversion du plomb en argent"

Il note un parallèle important entre le marché actuel et la fin de l'Age des Ténèbres qui s'est produit quand la société à commencer à partager, faire circuler les avancements mathématiques et scientifiques.

Bien vu, non ?

Bien sûr, la sortie de l'Age des Ténèbres pour le logiciel n'est pas du goût de tous....

[via Standblog]

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

jeudi, décembre 04, 2008

Youtube après Google: vecteurs de propagande

Pas de chance quand on a "don't be evil" comme charte de fonctionnement: après Google lui-même qui véhicule des pubs Adwords pro-terroriste, c'est maintenant sa filiale Youtube qui va servir de vecteur.

En effet, le Monde écrit: "un membre d'un forum islamique prônant la guerre sainte (jihad) a appelé sur internet à une "invasion de YouTube", le site de partage de vidéos, en y téléchargeant des clips de propagande ... Soulignant que le site, propriété de Google, était consulté par des millions de personnes et utilisé également par le président élu des Etats-Unis Barack Obama, Omar Abdoul Hakim dit dans un message que les jihadistes doivent utiliser YouTube pour "faire honte aux Croisés en publiant des vidéos montrant leurs pertes".

Les politiques comme Tony Blair, Angela Merkel et Barak Obama ont compris tôt l'intérêt de la vidéo sur Internet en général et Youtube en particulier comme vecteurs de leurs idées. Visiblement les extrémistes aussi.....

Il est clair que nous vivons dans le monde de l'information fragmentée: Barak Obama a montré durant sa campagne comment faire levier sur les outils du web 2.0 (twitter, youtube, facebook, etc....) pour remporter la victoire. A un échelon plus modeste, cela s'est passé aussi en France pour l'élection à la tête du parti socialiste aussi.

Quel que soit son camp, il faut savoir désormais faire usage de cette multitude de canaux sociaux pour faire émerger ses idées.

Se confiner aux grands média est désormais clairement une erreur fatale!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

mardi, décembre 02, 2008

iPhone App Store: 10'000 applications disponibles en 5 mois. Des conséquences?

5 mois après son lancement (avec 500 applications), l'iPhone App Store en compte maintenant déjà 10'000!

L'équipe O'Reilly Research donne des détails sur ce parc:

22% sont actuellement des applications gratuites:


le prix unitaire moyen de vente décroît en permanence depuis le lancement: il est actuellement de 2.6 dollars.

Les jeux dominent outrageusement:

Les conclusions que je tire:
  • nombre d'applications: alors qu'Apple garde une main très ferme sur le contrôle des applis sur l'App Store, elle a quand même permis - par 2 plates-formes (relativement) ouvertes: l'iPhone lui-même et l'App Store - un véritable bourgeonnement d'applications tierces souvent réalisées par des micro-structures. Jusqu'à présent - c'est mon expérience des 10 dernières années - le développement tiers sur mobile était 100% contrôlé (royalties à la clef....) par les opérateurs et les constructeurs (Nokia, etc...). Ce modèle est mis en danger par l'App Store et va exploser avec l'Android Store de Google encore plus fluide: c'est pourquoi les constructeurs historiques de terminaux mobiles font tout pour retarder Android.
  • gratuité: beaucoup de société (cf. Facebook, Google) considère clairement l'iPhone pour ce qu'il est: la première incarnation concrète (i.e réellement fonctionnelle) de l'Internet mobile. L'iPhone est alors une extension de leur service principal via PC. Elle lui applique le même modèle de gratuité (publicitaire...) qu'elles appliquent au service principal. Pour des entrepreneurs (en devenir), le buzz autour de l'iPhone couplé à ce modèle de développement est aussi un excellent moyen de devenir rapidement célèbre pour se faire financer, racheter, etc....
  • prix décroissant: avec un parc énorme maintenant en service, on peut vendre beaucoup très vite: cf l'application Ocarina, 1ère application en nombre de ventes en moins d'un semaine. Mettre une application sous le dollar, c'est aussi passer un cap psychologique pour les acheteurs et faire le pari de rattraper sur le volume ce que l'on perd sur le prix unitaire
  • jeux: l'interface et les capteurs (position, niveau de souffle, GPS) très sophistiqués de l'iPhone permettent des jeux innovants à la mode Nintendo Wii. Il est donc normal que ce soit ce morceau-là du parc qui gonfle en premier. Quand les utilisateurs se seront habitués à cette sophistication par les jeux, le temps des applications "sérieuses" sera vraiment venu! Et puis, plus simplement, quand on a 5 min à tuer, quoi de plus naturel qu'un jeu sur son iPhone.
Google Android (maintenant sur le marché) va encore accélerer cette (r)évolution du logiciel mobile: Google n'a aucun intérêt dans le hardware ni les royalties logicielles. Il fera tout pour maximiser les développeurs tiers sur sa plate-forme afin de rattraper dans la main de la publicité ce qu'il ne capture par pas de la main des licences / royalties.

La donne va ainsi être changé pour tous les acteurs actuels de ce marché!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

lundi, décembre 01, 2008

Youtube: répartition mondiale de l'audience . Europe en tête!

J'ai souvent ici publié des chiffres sur l'évolution de l'audience de Youtube:
L'explosion de trafic se poursuit toujours: à quand la fin de la déception actuelle sur la monétisation de tout ce petit monde?

Fred Wilson publie les chiffres de répartition par pays de cette audience à ce jour (source: Media Metrix)
Il y donc 13 millions de visiteurs uniques issus de France chaque mois: c'est un français sur 5!

Et en plus, les européens (130 millions de visiteurs uniques mensuels) semblent être les premiers fans de la vidéo en ligne.

Les budgets publicitaires sur ce nouveau canal devrait donc pouvoir suivre les prévisions fortement haussières de eMarketer même si les formes séduisantes pour les annonceurs restent à trouver.

Sûrement une bonne conséquence de notre excellent taux d'équipement en accès haut débit!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

Microsoft Surface: la table interactive servira à vendre des BMW

La table interactive Surface de Microsoft avec son interface futuriste sert déjà à vendre des téléphones portables dans les boutiques AT&T aux USA.

Elle trouve aujourd'hui une seconde application: la vente de voitures. Son interactivité permettra la personnalisation en temps réel de la voiture que l'on va s'offrir.




Source: blog Media & Tech (par didier durand)