jeudi, décembre 04, 2008

Youtube après Google: vecteurs de propagande

Pas de chance quand on a "don't be evil" comme charte de fonctionnement: après Google lui-même qui véhicule des pubs Adwords pro-terroriste, c'est maintenant sa filiale Youtube qui va servir de vecteur.

En effet, le Monde écrit: "un membre d'un forum islamique prônant la guerre sainte (jihad) a appelé sur internet à une "invasion de YouTube", le site de partage de vidéos, en y téléchargeant des clips de propagande ... Soulignant que le site, propriété de Google, était consulté par des millions de personnes et utilisé également par le président élu des Etats-Unis Barack Obama, Omar Abdoul Hakim dit dans un message que les jihadistes doivent utiliser YouTube pour "faire honte aux Croisés en publiant des vidéos montrant leurs pertes".

Les politiques comme Tony Blair, Angela Merkel et Barak Obama ont compris tôt l'intérêt de la vidéo sur Internet en général et Youtube en particulier comme vecteurs de leurs idées. Visiblement les extrémistes aussi.....

Il est clair que nous vivons dans le monde de l'information fragmentée: Barak Obama a montré durant sa campagne comment faire levier sur les outils du web 2.0 (twitter, youtube, facebook, etc....) pour remporter la victoire. A un échelon plus modeste, cela s'est passé aussi en France pour l'élection à la tête du parti socialiste aussi.

Quel que soit son camp, il faut savoir désormais faire usage de cette multitude de canaux sociaux pour faire émerger ses idées.

Se confiner aux grands média est désormais clairement une erreur fatale!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

"c'est maintenant sa filiale Youtube qui va servir de vecteur."

Vous pensez vraiment que Google va laisser faire ? YouTube consitue une cible tentante pour les extremistes, mais si quelqu'un vient prôner des actions violentes, etc, son message a toutes les chances de disparaître.

Le lien vers Le Monde ne fonctionne pas, mais l'article de l'Agence France-Presse a également été publié par Technaute. On peut y lire: "YouTube indique sur son site «encourager les discussions libres et défendre le droit de chacun à exprimer des opinions non populaires» mais interdit les vidéos violentes ou prônant la haine."

http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/200812/04/01-807195-un-jihadiste-appelle-a-une-invasion-de-youtube.php

Il y a une section "Incitation à la haine" dans le règlement.

http://www.youtube.com/t/community_guidelines

d.durand a dit…

Bonjour,

Youtube va effectivement faire sa surveillance mais l'idée ici est - je pense - de submerger par une multitude de membres qui uploadent pour noyer le poisson.

Cordialement
didier