lundi, mars 10, 2008

Longue Traîne des réseaux sociaux

La société d'analyse Compete a publié ses chiffres sur la fréquentation des réseaux sociaux.


Mon camarade Andreas les a mis en graphiques pour mieux "les faire parler" (une image vaut 10'000 mots....)

En termes de visiteurs, voici ce que cela donne


On dirait bien que la fameuse Longue Traîne de Chris Andersson est en action, non? Des initiatives comme Ning ou Buddypress chez Wordpress vont de toute façon, contribuer à la développer. A chaque fois, c'est pareil: il suffit de baisser le ticket d'entrée et le bourgeonnement est inéluctable!

Au vu de ce graphique ci-dessus, on comprend donc mieux pourquoi les 2 molosses MySpace et Facebook mangent la plus grosse part du gâteau publicitaire pour les réseaux sociaux actuellement et pour les années qui viennent...

En termes de fidélité des utilisateurs , les 2 molosses semblent aussi les plus "magnétiques". C'est encore mieux pour la publicité...


Par contre, bien sûr, en termes de croissance, quand on domine et qu'on a été parmi les "défricheurs", on croît moins vite que ses challengers....

["wachstum" = croissance pour les non-germanophones]


C'est toujours le même modèle de l'Internet qui domine: encore "the winner takes all" en action. Beaucoup de ruisselets, peu de fleuves (synonymes de jackpots financiers)

PS: cette forme graphique donne de la substance aux montants investis dans MySpace par R. Murdoch ainsi qu'à la PSEUDO-valorisation de Facebook. Ils valent forcément potentiellement des milliards pour les investisseurs qui croient que les réseaux sociaux propriétaires vont finalement triompher en lieu et place d'un "Giant Global Graph" ouvert et standard que personne ne pourra dominer et piloter.

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Cyno a dit…

Je trouve risqué de bâtir des graphes sur des chiffres complètement faux. Même si cela fait apparaitre une belle traine ;)
Je critique ces chiffres ici.

d.durand a dit…

Salut Nicolas,

Pas de problème sur le fait que ces chiffres sont probablement faux.

Mais, ils sont mieux que rien.

De plus, je pense que si on est beaucoup à en parler, à mettre en exergue les contradictions des différentes sources, cela va mettre la pression sur les auteurs qui devront se confronter et cela fera converger sur le long terme...

De, je vais continuer à utiliser ces sources.

a+
didier