jeudi, octobre 25, 2007

deal Microsoft - Facebook: 15 milliards de valorisation ou un simple prêt ? (usurier ....)

Tout le monde (je ne citerai personne...) s'extasie aujourd'hui devant la valorisation obtenue par Facebook avec Microsoft: les 240 millions de dollars mis par Redmond pour 1.6 % de Facebook, cela fait effectivement tout juste 15 milliards pour les 100%.

Ces 15 milliards, c'est donc 100 fois le chiffre le chiffre d'affaires attendu pour 2007 (150 millions) et 500 fois le bénéfice prévu (30 millions). le PER de Google à 50 n'est donc qu'1 dixième du (pseudo-)sommet atteint par Facebook.

Chapeau, Mark Zuckerberg, le fondateur de 23 ans qui vau(drai)t ainsi 3 milliards: il possède 20%!

Eh bien, pour moi, tout ce qui précède est erroné et ceux qui interprètent ainsi ont tort! Croire que Microsoft est capable d'un telle "légèreté", c'est vraiment les mésestimer: on ne devient pas le géant qu'ils sont sans savoir calculer...

Ces 240 millions ont une contrepartie: Microsoft est le partenaire publicitaire exclusif de Facebook (USA et étranger) jusqu'à 2011. Une superbe rample de lancement pour MS-AdCenter!

Dans ces 4 ans, supposons que Facebook passe à 300 millions en 2008 puis ajoute ce même montant à son CA chaque année. C'est raisonnable vu la croissance prévue du marché publicitaire en ligne et le succès publicitaire de Facebook via ces 42 millions d'utilisateurs actuels et le + 250'000 fait chaque jour.

Ce sont donc 300 + 600 + 900 + 1200 = 3 milliards de dollars qui vont être réalisés par Facebook dans les 4 années du deal.

En prenant la commission officielle de Google (env. 20%) comme base de calcul pour Microsoft, la firme de Redmond va donc recevoir 600 millions en retour de ces 240 millions d'aujourd'hui!

Ce sont de purs intérêts financiers puisque ces 240 millions seront toujours dans Facebook en 2011 (et vaudront sûrement beaucoup plus à ce moment!....).

Plus de 200% d'intérêt, ce n'est pas un prêt usurier, cela ? Ou alors je ne m'y connais pas...

Bénéfice accessoire: avec ce modeste 1.6%, Microsoft va sûrement faire fuir Yahoo et Google en tant qu'investisseurs complémentaires dans Facebook. ... Ou comment bloquer la concurrence avec une mise minimum! Finalement, d'une pierre, deux coups.

Alors, bravo Facebook ou bravo Microsoft ? Pour moi, c'est clair....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

4 commentaires:

Luc a dit…

haaaaaaaaaaaaaaaa :):):)

didier lache un peu google et nous réoffre les perles dont il à le savoir :)

merci beaucoup!

vincent a dit…

tres tres bon article, plus fouille et reflechi et largement au dessus de la melee.

Anonyme a dit…

thanks, je comprends mieux, ca me paraissait aussi tres tres bizarre!

d.durand a dit…

@luc,vincent,anonyme:

Merci pour les "fleurs", c'est sympa de votre part

A bientôt
didier