vendredi, octobre 13, 2006

L'UGC du Web 2.0 gagnant: Wikipedia l'emporte sur MS Encarta

Pew Internet publie un autre rapport très intéressant dans lequel il essaie de caractériser l'envolée des sites Internet 2.0 (dont Pew trouve d'ailleurs la définition encore très vague - à juste titre?...).

L'exemple intéressant du rapport est moi la comparaison entre Wikipedia et Encarta de Microsoft (définie sur Wikipedia)

La qualité de Wikipedia a déjà été sur Nature au centre d'une polémique comparant sa qualité à celle de la célèbre encyclopédie Britannica. C'est le fait que ce contenu était généré à 100% par des utilisateurs lambdas (en tout cas anonymes) qui était en cause. L'UGC ("User Generated Content") est une cible facile pour tenter de générer le doute!

Le côté wiki de Wikipedia est supposé la desservir puisque n'importe qui peut saisir n'importe quoi (... ou presque depuis le durcissement - voir l'article Echos du Net pointé dans ce billet - de la politique éditoriale autour des articles de référence sensibles). Il y a même des cas comme l'affaire Seigenthaler qui montre que "l'auto-gestion anti-vandales wikipédienne" vantée par IBM a ses limites.

Mais, à la fin quand on juge par les chiffres de parts de marché (en tout cas, ceux fournis par Hitwise à Pew pour ce rapport), les utilisateurs choisissent clairement la version "Encyclopédie 2.0" à son "ancêtre 1.0" qu'est Encarta de Microsoft.
J'ai déjà dit que j'adore la "Vérité Analogique" de Wikipedia.

Eh bien, nous sommes beaucoup!

Pour moi, c'est à cause:
  • de la profondeur de certains articles
  • de la largeur des sujets abordés
  • de l'ouverture vers l'extérieur: les liens en fin d'article sont souvent très pertinents
  • de la rapidité d'évolution: ce billet dit qu'il y a eu 50 modifications en moins d'une de l'article sur l'ex-planète Pluton dès que le statut de celle-ci a changé! C'est certes signe d'un certain chaos organisationnel mais aussi une immense preuve de vitalité.
Et vous, si vous aimez Wikipedia, c'est pour quelles raisons? Les opinions négatives sont aussi les bienvenues pour la discussion!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je l'apprécie pour les mêmes raisons que toi.

Mais aussi parce-que je peux trouver des infos que je ne trouverai dans aucune autre encyclopédie : exemple, la biographie d'un homme politique récent de ma région. Ou bien concernant la mythologie peu connue de mon île, etc... Ce qui est particulièrement efficace, c'est que les gens qui étudient un sujet peuvent poster directement dans l'encyclo :)

moala a dit…

Parce que l'encyclopédie (wikipédia) est à (le plus souvent) à jour, parce qu'elle est très étendue (domaines abordés, liaisons entre domaines, entre pages), que si un article dans une langue est mauvais ou peu renseigné, souvent il existe dans une autre langue où il est mieux fourni ; enfin parce que cette encyclopédie enseigne l'esprit critique et la relativité.

Mais n'oublions pas les projets annexes : wikibooks (et sa wikiversité http://fr.wikibooks.org/wiki/Wikiversit%C3%A9 ), wikisource, wikinews, commons […] parmi lesquels certains perceront un jour pratiquement autant que wikipédia aujourd'hui.

Tommasson a dit…

Bonjour,

Je viens régulièrement sur ce blog et suis souvent en accord avec ce que dit l'auteur.
Appréciant comme vous Wikipédia, je me demande parfois si le contenu des articles n'est pas, pour certains, un peu faux. Et du coup, je me demande à long terme si nous n'allons pas vers une déformation de l'information ?
Qu'en pensez-vous ?

d. durand a dit…

Bonjour M. Tommasson,

Certains articles sont évidemment un peu faux: c'est la conséquence du mode wiki.

Par contre, le wiki apporte de multiples avantages impossibles à un une encyclopédie classique: vitesse de modif, nombre des articles, éventail couvert, etc...

Moi, je pense plutôt que nous allons converger vers La Vérité plus l'utilisation augmentera (voir le lien vers la "Vérité Analogique" dans mon billet)

didier

Tommasson a dit…

Bonjour Didier,

Merci de votre réponse. L'analyse sur la "Vérité Numérique" et "Vérité Analogique" est assez saisissant.

Je suis pour la vérité !