mercredi, février 28, 2007

UGC et publicité Internet: arrivée du "commutainment" et des "usites" selon Piper Jaffray

Piper Jaffray vient de publier un nouveau rapport sur Web 2.0 et Publicité Internet.

Il s'appelle "User Revolution" (tout un programme....) et tente de démontrer que la prise en main par l'utilisateur - grâce à l'Internet et au web 2.0 - de sa consommation médiatique et même de la fabrication de ces contenus (Cf UGC en général et Youtube, blogosphère, etc... en particulier) va avoir un impact majeur sur le paysage publicitaire. Evolution déjà bien entamée de toute façon:
  • un marché en croissance annuelle moyenne de 20%+ dans les 5 années qui viennent pour atteindre 81.1 milliards de dollars en 2011: nette remontée par rapport aux estimations à 65 milliards de Yahoo d'il y a 8 mois. Et cela même si la croissance sera (en moyenne) plus basse que les années précédentes (+30% en 2005). Cela ferait quand même rêver bien des patrons dans les média traditionnels...
  • importance croissante du "commutainment" ("communautary entertainement" = divertissement via la communauté): Mr Tout Le Monde lit de plus en plus les blogs de Mr Tout Le Monde et regarde les vidéos de Mt Tout Le Monde plutôt que de se tourner uniquement vers les grands médias traditionnels.
  • Associés au "commutainment", les "Usites" ("User Sites") siphonnent de plus en plus de trafic et d'attention qu'ils détournent des grands portails de destination actuels de l'Internet et même des médias "historiques" comme la TV. Youtube est à nouveau pour moi ici l'exemple canonique.
  • L'Internet est un grand médium à part entière: cela me semble personnellement quasiment déjà acquis...
  • Les médias se fragmentent toujours plus: l'explosion de la blogosphère comme symbole de la Longue Traîne en fournit la preuve. Plus un programme de TV de 2 h à choisir parmi 6 chaînes mais une succession de petites vidéos pêchées sur des millions de blogs.
  • En conséquence du point précédent, les annonceurs doivent multiplier les points de contact avec leurs cibles et donc augmenter leurs dépenses publicitaires (cf 1er point de cette liste). Les réseaux publicitaires gagnent alors en importance (encore) car ils permettent aux annonceurs une multiplication plus simple de ces points de contact (= tous les sites membre du réseau). Ce n'est pas Microsoft ou Yahoo qui diront le contraire: ils ont lancé leur offensive contre Google dans le domaine.
  • Le moteur de recherche est devenu le nouveau portail: c'est le point de départ de toute activité online. L'hégémonie de Google va donc augmenter, encore favorisée par tous les services annexes (Mail, Calendar, ...) qui ne font que renforcer la marque même si ils ne contribuent pas massivement aux revenus! Selon ClickZ, le rapport Piper annonce des parts de marché de Google qui pourraient encore largement dépasser les 30% actuels pour atteindre 70 voire 80%. Monopole complet ? (... et retour à EPIC 2014 ou Big Brother)
  • Les pubs vidéo vont être le catalyseur de la nouvelle vague de croissance de la publicité en ligne. Cela confirme ce billet où je donnais le chiffre de 3 milliards de dollars pour 201o.
Ma (modeste) conclusion personnelle: encore au moins une bonne décennie de grand chambardement dans médias et publicité tels que nous les connaissons aujourd'hui. De nouveaux champions et des cadavres en perspective!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

4 commentaires:

Manu a dit…

Merci pour ce résumé-analyse. C'est effectivement encourageant !

d.durand a dit…

Bonjour manu,

Ravi que cela soit utile!

didier

Jean-Marie Le Ray a dit…

très utile :-)
J-M

d.durand a dit…

@Jean-Marie,

tant mieux!

didier