jeudi, février 04, 2010

Facebook: 400 milliards de pages consultées chaque mois!

Facebook vient de mettre en open source son compilateur Hiphop du langage PHP. PHP est la pierre angulaire de son propre système mais aussi de sa plate-forme de développement pour tiers.

L'objectif atteint à travers ce "compilateur" (en fait un transformateur de source) est de doubler les performances du langage par rapport à un interpréteur PHP standard. Pourquoi est-ce tellement important à l'échelle de Facebook ? Parce que Facebook utilise déjà à ce jour 40 '000 serveurs pour servir ses 350 millions de membres très actifs: la moitié d'entre eux se connecte tous les jours.

En conséquence sii Facebook a la même stratégie que Google en utilisant des machines à moins de 1'000 dollars, cela fait donc au bas mot 40 millions de dollars d'investissements économisés! Cela vaut bien l'effort de se pencher sur les performances du langage de programmation...

Et pour quoi faire tous ces serveurs ? Eh bien pour servir 400 milliards de pages à ses utilisateurs chaque mois. C'est l'information "en passant" (totalement nouvelle pour moi !...) que livre le billet annonçant la publication du compilateur Hiphop.

Si on ramène à une vision plus instantanée , Facebook sert chaque seconde plus de 154'000 pages! [400 000 000 000 / 86 400 / 30] C'est à comparer aux 34'000 requêtes traitées par Google chaque seconde! On est dans le même ordre de grandeur: une requête Google correspond à plusieurs pages avec 1 page de question + 3-4 pages de réponses successives. C'est finalement normal car Facebook est le 4ème site mondial depuis peu juste derrière le trio GYM (Google, Yahoo, Microsoft)

154'000 pages par seconde, c'est colossal pour moi (pour vous aussi?) qui suis fasciné par ses systèmes à très grande échelle (Google, Yahoo, Microsoft, Ebay, Amazon) que seul l'Internet a généré. Il faut un pool d'ingénieurs au top du top mondial pour fabriquer de tels monstres.

C'est pour cela qu'Eric Schmidt, ceo de Google, considère que sa capacité à construire puis exploiter une tel système est le véritable avantage stratégique du géant de Mountain View, plus critique pour le maintien de ses multiples hégémonies que les 1'000 années-hommes investies dans les algorithmes de recherche.

Mark Zuckerberg doit partager cette vision de l'excellence opérationnelle puisque les performances dy système de son entreprise prouve qu'il rivalise déjà sur ce terrain avec son ennemi viscéral!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Nicolas a dit…

Je serais vraiment curieux d'avoir les statistiques de pages vues par visites et de temps passé sur le site....

:)

d.durand a dit…

@Nicolas,
Si je prends mon fils et ma femme comme références, ce doit être simplement monstrueux! ;-)
didier