mardi, mars 25, 2008

Les réseaux sociaux ne seront pas nécessairement un business intrinsèque (Economist)

La dernière édition de The Economist mène un parallèle très pertinent entre la folie actuelle autour des réseaux sociaux et celle qui entourait les services de mail il y a 10 ans quand Microsoft faisait l'acquisition fracassante de Hotmail.

L'article dit en substance que l'acquisition récente du réseau social Bebo par AOL est de la même veine: l'espoir actuel est de convertir l'explosion du trafic en revenus publicitaires astronomiques. Mais, si le chemin suit celui du mail, le service de réseau social sera demain juste un composant nécessaire de tous les grands portails afin de permettre à leurs utilisateurs d'y faire leurs activités avec "tout le confort online" qu'ils attendent d'un site leader.

La composante social ne sera alors plus un but en soi mais le moyen d'organiser sa vie et ses activités sociales en ligne de manière efficace. Elle ne générera pas en soi les revenus colossaux directs que tout le monde tente d'y découvrir (avec des erreurs parfois monumentales...) mais y contribuera indirectement en rendant les "vrais" services du site plus attractif.

Elle sera en conséquence devenue plus transparente et surtout plus simple à gérer car propriété intrinsèque de l'internaute qu'il pourra transporter avec lui d'un site visité à l'autre sans l'incroyable surcharge actuelle (non-viable à terme) lui imposant de tout redéfinir puis gérer sur chaque site où cet internaute se trouve inscrit!

L'article Economist fait ici un parallèle très pertinent avec le côté très propriétaire et fermé de Compuserve et AOL d'il y a 10-12 ans qui a volé en éclat avec l'ouverture amenée par le WWW.

Le GGG va devenir le même détonateur pour les jardins secrets des réseaux sociaux sous leur forme actuelle: il va les diluer et les rendre invisibles pour eux-mêmes tout en les rendant indispensables dans notre vie virtuelle!

[via Andreas]

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

4 commentaires:

Nicolas Cynober a dit…

Tout à fait d'accord !

d.durand a dit…

Bonjour Nicolas,

ravi de voir que tu partages
didier

lilious a dit…

D'autant plus vrai que comme tu le disais dans un article précédent :

"la fameuse Longue Traîne de Chris Andersson est en action (...) Des initiatives comme Ning ou Buddypress chez Wordpress vont de toute façon, contribuer à la développer." et aussi a diluer le business model des gros réseaux sociaux qui vont se retrouver en concurrence avec des milliers (millions?) de réseaux sociaux de niche.

Question: Penses tu qu'avec des initiatives comme OpenSocial et/ou OpenID, il sera bientôt possible d'embarquer son identité ET sa réputation d'un réseau social a l'autre ? (par exemple pouvoir afficher mes appréciations d'EBay ou de wikipedia dans mon profil LinkedIn serait un plus pour pousser les gens a me faire confiance professionnellement...). et ainsi d'être efficacement présent sur plusieurs réseaux sociaux...

Ou alors il faudrait que les sites de réseaux sociaux propose des widgets (un widget réputation chez eBay, wikipedia et amazon, un widget liste d'amis chez myspace et facebook), pour voir embarquer son identité numérique avec soi...

lilious

d.durand a dit…

Bonjour Lillious,

Je pense effectivement que OpenIP (amélioré) sera le vecteur de transport en temps réel de ton réseau social stocké une fois pour toute chez ton opérateur OpenId.

Ensuite, OpenSocial le mettra en action dans un contexte particulier: celui du lieu / réseau social où tu te trouves à l'instant t pour y faire qch de précis avant d'aller vers un autre lieu social virtuel pour y faire autre chose.

L'avenir dira si je me plante! ;-)
cordialement
didier