samedi, novembre 10, 2007

Facebook: moment de vérité

Facebook a lancé ses SocialAds (tous les détails chez Jean-Marie) . Ces publicités sociales sont pour moi le moment de vérité pour Facebook et par là même pour beaucoup de sites qui vivent du modèle étalon (selon Ray Ozzie de Microsoft) du Web 2.0, le 100% publicitaire.

En effet, Facebook a franchi un pas dans le domaine de l'utilisation des données personnelles: il joint des publicités aux activités que vous faites connaître à votre réseau d'amis sur le réseau.

Je prends pour exemple celui que donne la page explicative des Social Ads chez Facebook:

Quand Meagan Marks ci-dessus a fait savoir dans son flux d'activité (via une des nombreuses applications additionnelles de Facebook) à ses amis qu'elle a regardé Top Gun et qu'elle a adoré, voulait-elle vraiment que cette info soit reprise et utilisée commercialement par Facebook qui a "revendu" cette information à Blockbuster pour qu'il plaque par-dessus une des ses publicités.

Aziz nous rapporte que Facebook a pour ambition de "dominer le monde" puisque Mark Zuckerberg, son jeune CEO, voit ici une forme publicitaire révolutionnaire: "La nouvelle plateforme publicitaire Facebook ne ressemblera pas à de la pub mais sera assimilée comme du contenu pour beaucoup de personnes”.

Eh bien, il va avoir du pain sur le planche: le professeur William McGevaran de l'université de Harvard annonce que les SocialAds pourraient être illégales selon un texte légal américain qui dit “One who appropriates to his own use or benefit the name of likeness of another is subject to liability to the other for an invasion of his privacy.”. Dans ce même article, Chris Kelly, le CPO (Chief Privacy Officer -Tiens! un nouveau type de CxO...), annonce via le New York Times qu'il n'y pas de problème puisque le membre de Facebook a décidé de son propre chef de faire de toute façon connaître cette activité à son cercle d'amis en étant personnellement identifié...

Vu les us et coutumes aux USA, cela va se terminer en procès et c'est la justice qui nous dira qui a raison!

La bataille va être rude car les grands polémistes sont déjà en action et haranguent la foule virtuelle. Nick Carr ponctue un long billet qu'il appelle la "Greffe Sociale" (tout un programme...) par un cinglant et ironique"Infect me. I'm yours"! Sa vision: Facebook a truqué le jeu en demandant initialement aux utilisateurs de livrer de plus en plus d'informations personnelles à but de partage avec les amis. Soudainement, il les utilise massivement à des fins publicitaires!

C'est que j'appelais "trancher le noeud gordien" dans un précédent billet concernant Netvibes et Youtube sur le même thème: Facebook l'a tranché ce noeud et dans la direction de la maximisation des revenus. Il peut tenter: c'est un leader publicitaire!

Du point de vue Zuckerberg, il devait de toute façon trancher dans cette direction: il doit maximiser ses revenus si il veut donner une substance aux récentes valorisations démentielles.

Il faut juste espérer que la communauté accepte et ne fuie pas. Le quadra que je suis aura tendance à croire que l'Exode pourrait débuter. Mais, peut-être ai-je tout faux car trop vieux ... Zuckerberg du haut de ses 23 ans est du même "segment" que ses utilisateurs. On peut donc penser "qu'il sent bien le coup"

En plus, si cela se complique, il pourra toujours, pour calmer les esprits, "partager pour monétiser" comme Youtube a commencé à le faire.

Donc, des futurs épisodes à suivre. On en reparle...

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

5 commentaires:

TOMHTML a dit…

Je confirme : c'est bien indiqué dans les conditions d'utilisation que les infos fournies par les membres peuvent être utilisées à des fins publicitaires. Marqué noir sur blanc = pas de procès possible, à mon humble avis.

AlexM a dit…

Ce que vous semblez stigmatiser est aussi en première page du journal Le Monde hier.

DMaud a dit…

Je parle et lis une peu de Francais. Je comprend un peu aussi mais J'aime beaucoup le monde,
le manger, et tu journal.

d.durand a dit…

Bonjour TomHTML,

Alors, si c'est légal, il ne reste plus qu'à voir si la communauté FB accepte cette forme d'intrusion

a+

didier

d.durand a dit…

Bonjour Alexm,

Je vais lire cet article du Monde. Merci de me l'avoir signalé.

Didier