lundi, octobre 08, 2007

Plate-forme Facebook et ses applications: La Longue Traîne (loi de puissance) s'applique-t-elle aussi ?

Un article intéressant de Tim O'Reilly (toujours dans mon Top5 des blogs indispensables) sur la répartition du succès des applications tierces sur Facebook en tant que plate-forme applicative (Rappel: Facebook est la seule plate-forme du web 2.0 de niveau 2 qui soit significative actuellement)
T. OReilly dit (un peu vite ?) que c'est une Longue Traîne standard en publiant le graphe du succès de ces applications

Et là, surgit Chris Anderson en tant que gardien du temple des lois de puissance pour remettre la théorie d'équerre:
  • la courbe a décroissance très rapide montrée par O'Reilly n'est pas forcément une longue traîne (i.e. loi de puissance). Les lois lognormales, à décroissance exponentielle ont cette même forme de décroissance rapide. Tout ce qui décroît vite n'est pas Longue Traîne...
  • En effet, les chiffres donnés par O'Reilly sont plutôt anti-Longue Traîne: tout est trop concentré vers la gauche (i.e. la tête de la traîne). L'intérêt de la Longue Traîne est justement une bonne distribution de la demande vers la droite de la traîne (i.e. les niches d'intérêt). C. Anderson donne un exemple avec la loi de puissance la plus simple 1/x: sur un échantillon de 5'000 applications, les 84 premières devraient représenter seulement 55% et pas 87% pour les applications tierces sur Facebook aient un succès en Longue Traîne!
Pour Anderson, une telle distribution de la demande trop massivement concentrée est justement le signe d'un marché immature où règne la "tyrannie de l'effet réseau" (sans contrepoids par moteur de recherche efficace par exemple): " The social networking on Facebook is too powerful. This is the tyranny of network effects, where viral success is the only kind and popularity snowballs into an avalanche or goes nowhere at all. That sort of herd behavior is usually a sign of an immature market." [Pour enfoncer le clou sur cette sur-concentration , il ajoute perfidement que la quasi-totalité des applis tierces Facebook sont sans intérêt: ce que mes premières explorations personnelles sur Facebook tendraient aussi à me faire croire...]

C. Andersson a demandé les données à T. Oreilly pour caractériser la distribution de la demande (pour les fans de maths, elle sera Longue Traîne si activité = k*log(rang) + constante avec k< style="font-style: italic;">
Lecon à retenir: il n'est pas forcément judicieux de mettre le mot "Longue Traîne" à toutes les sauces. Une courbe à décroissance (trop) rapide peut finalement être le exactement le contraire: cf ce qui précède. Tiens, il faut que je relise cet ancien billet sur La Longue Traîne des blogs! J'essaierai d'y faire désormais attention...

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

4 commentaires:

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier,

Cette fois on a pas lu le même billet mais on a pensé au même sujet.
Jean-Marie ;-)

Nicolas Cynober a dit…

J'y vais aussi de ma petite analyse sur le positionnement de Facebook.
http://nicolas.cynober.fr/blog/?p=8
Au passage très bon article de jean-marie qui retrace bien les dernières news de Facebook. Ne t'inquiète pas si tu n'y trouve pas d'intérêt, c'est normal, c'est un site conçu au départ pour les étudiants et qui maintenant se veut horizontal. Et même moi, encore étudiant, je trouve pas ça terrible du tout.

d.durand a dit…

salut Nicolas

Le "c'est normal...pour les étudiants", c'est pour me foutre un coup de vieux ou quoi? ;-)

a+
didier

gauchedecombat a dit…

Fesse de bouc est un réseau antisocial aux pratiques démocratiques plus que douteuses... Et je le prouve :


http://gauchedecombat.wordpress.com/2009/05/17/fesse-de-boucs-le-reseau-anti-social/