mardi, mars 30, 2010

En s'attaquant frontalement à Office, Google "coupe les ailes" de Microsoft.

Google s'en prend actuellement très directement à Microsoft Office via sa suite Google Apps: après le "plan de continuité parfait" et la conscription des développeurs tiers par l'ouverture des APIs, Google a aussi annoncé la migration d'un serveur MS-Exchange en 4 clics.
 
Pourquoi cette virulence (qui ne date pas d'aujourd'hui...)  contre la bureautique MS ? Parce que, dans la lutte qui oppose les 2 titans de Mountain View et Redmond, c'est une des clefs de la bataille: en rognant des parts de marché sur Office, Google va clairement appauvrir drastiquement Microsoft et lui couper les ailes de ses investissements futurs.
 
 
 

On voit sans ambages que Microsoft tire la majorité de ses profits par Office:
  • directement: voir le secteur Office sur le graphique
  • indirectement par Windows qui conserve aujourd'hui son quasi-monopole sur la place de travail seulement parce que cet OS est la plate-forme de base la plus standard pour ensuite pouvoir utiliser Office
  • Le reste n'est que détails:Le domaine des serveurs semble en fort déclin: impact de Linux dans les entreprises à cause de la crise ?  la partie "divertissement et gadgets (Zune, téléphones mobiles,etc) a un destin fluctuant et le online ne perce pas et reste en défficit malgré une stratégie grandiosement présentée il y a 5 ans
Donc, pour faire mal à Microsoft, Google a bien compris que c'est par Office qu'il faut ouvrir le bal. Ensuite, quand les 25 millions d'utilisateurs professionnels de Google Apps seront 250 millions et seront surtout bien moins dépendants de leur OS car utilisateurs massifs d'applications en mode Saas, il sera temps de leur suggérer de basculer (aussi ... ) vers Chrome OS, cas étalon de la loi de migration des profits attractifs de C. Christensen.

La boucle sera alors bouclée....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

"en défficit" au lieu de "en déficit"

d.durand a dit…

Bonjour anonyme,

Mon dictionnaire ne donne qu'un f à déficit:
http://fr.wiktionary.org/wiki/d%C3%A9ficit

Un déficit de sa part? ;-)

cordialement