vendredi, janvier 29, 2010

Sphère privée et expérience Panopticlick: l'empreinte unique de nos navigateurs Internet

Les grands réseaux publicitaires vivent d'un ciblage toujours plus pointu des bannières ou autres formes publicitaires qu'ils affichent: pour un réseau Adsense comme celui de Google fort de 1 000 000 de sites affiliés, il s'agit, pour un rendement maximum des budgets publicitaires du million d'annonceurs-clients, de retrouver un même internaute au travers de ses diverses visites sur les nombreux sites et sur les 1 000 milliards de pages du réseau.

Le principe est finalement. "montre-moi ce que tu lis / écoutes / regardes et je devinerai alors qui tu es". Le but = le ciblage comportemental plus que l'accès aux paramètres de l'identité (nom, prénom, adresse, etc.)

Les information ainsi collectées et analysées vont grossir la Base de Données des Intentions de Google (pour ne parler que de lui), critique pour son coeur de métier puisqu'il vit toujours à plus de 95% de cette publicité.

La croyance générale est qu'il suffit de stopper la gestion / émssion des cookies dans la configuration de son navigateur pour devenir l'Homme Invisible lors de ses errances internautes.

Eh bien, c'est faux: l'expérience Panoptclick de l'EFF, réputée pour ses actions de protection de la sphère privée le démontre très clairement.

Lors d'une simple visite sur cette page Panopticlick, l'EFF accède par Javascript (inclus dans cette page) à tous les éléments de configuration du navigateur (type, versions, options de configurations, extensions installées, etc...) et les retourne au serveur.

Avec ces éléments, l'EFF calcule (aller ici pour la théorie détaillée) une" signature" de mon navigateur pour déterminer à quel point sa configuration est unique.

Elle publie les résultats sous la forme de ce tableau (Cliquer l'image pour mieux voir)
Impressionnants tous les éléments que l'on peut découvrir avec une analyse un peu fine du système!

A ce moment, l'EFF dit que la signature de mon navigateur est unique parmi les 275'00 participants à l'expérience comme moi. Je vous encourage à participer pour voir à quelle point cette unicité est réelle pour vous aussi en faisant en parallèle grossir le "matériel" de l'expérience pour notre bien virtuel à tous!

Conclusion: quand vous êtes sur un site Web, souriez ! Que vous le vouliez ou pas, vous êtes "filmé"......

Source:
blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Sandra Chenu Godefroy a dit…

ca fait un peu peur quand même... mais c'est impressionnant! Merci pour ce billet qui une fois de plus me fait découvrir des choses que je n'osais même pas soupçonner!

d.durand a dit…

Bonjour Sandra,
Si c'est seulement utilisé pour de la pub, pas trop de soucis. Si par contre, c'est plus mal intentionné...
didier