vendredi, juillet 25, 2008

Seth Godin: Le web (social) s'en fout! ... vraiment?

Seth Godin (gourou de permission marketing) a lâché un de ces billets très "axiomatiques" et laconiques dont il a le secret: "le web s'en fout" ("the web doesn't care")

Ses postulats:
  1. les marketeurs se posent la mauvaise question à propos du web social en se demandant "en quoi peut-il m'aider?"
  2. le web (social) est le premier média de masse à ne pas être supporté par la publicité. Il n'a pas été construit comme les médias traditionnels pour faire plaisir aux annonceurs en véhiculant favorablement leur message.
  3. le web a été inventé par des humains (humanistes ?) pas par des sociétés à seul but lucratif. Il a donc un ADN différent.
  4. le web n'est pas là pour aider les sociétés à faire de l'argent.
  5. la bonne question à se poser pour marketeurs / créateurs de nouveaux services est "Comment les (mes) utilisateurs vont utiliser leur nouveau pouvoir et comment vais-je les y aider ?" De ce concept d'utilité naîtra l'attractivité puis donc le succès.
Je partage très volontiers le point initial et final du billet: l'internaute a un choix pléthorique (dans la plupart des cas...) de services très similaires qu'il sait découvrir par une utilisation touours plus massive des moteurs de recherche et autres systèmes de filtrage collaboratif à la Digg, Wikio, Yahoo Buzz, etc...

Il s'éloignera donc vite de tout service qui ne lui est pas utile ni efficace pour basculer vers son clone meilleur qui n'est qu'à un clic de souris. Toutes les gesticulations périphériques des marketeurs et leur discours très policé et "propre sur lui" n'y changeront rien!

Donc ok sur la finalité: soyez utile, c'est aujourd'hui votre seule chance de réussir!

Par contre sur le raisonnement, je coince:
  • Dire que le web n'est pas supporté par la publicité est erroné: 9 startups sur 10 ont un business model exclusivement publicitaire ou presque. La stratégie de Microsoft selon Ray Ozzie tend vers ce même modèle. Les chiffres de l'IAB et la croissance de Google (revenus à 99% publicitaires) sont des preuves éclatantes de la réussite de publicité sur le web.
  • Dire que le web n'est pas fait pour faire de l'argent: Ebay, Amazon et tout le commerce en ligne, c'est quoi ? un mirage? Il y clairement plusieurs formes d'utilisation du web: les usages associatifs (Wikipedia, Craigslist) et les usages commerciaux. C'est parce que les requins existent que les poissons-pilotes sont là! Les usages associatifs naissent dans le sillage des Google, Yahoo et autre: ils ne pourraient pas être là ni aussi réussis sans l'épaule des géants sur lesquels ils s'appuient pour trouver les ressources financières de leur existence puis assurer leur succès. Il y a d'ailleurs "cross-fertilisation": un Knol de Google n'est rien d'autre qu'un wikipedia lucratif!
Donc, finalement, le web "parallèle", il ne s'en fout quand même pas totalement de son lien avec les sociétés commerciales et des réussites de leurs marketeurs!

Source:
blog Media & Tech (par didier durand)

4 commentaires:

Benoît a dit…

J'ai une autre lecture du billet.
Ce que Seth Godin dit n'est pas que l'e-commerce n'existe pas mais que le web n'a pas été inventé avec comme objectif de faire de l'e-commerce et donc que des initiatives comme Wikipedia qui n'a aucune composante commerciale peut exister.

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier,

Juste une précision : dans les derniers résultats de Google, il me semble que la part de la pub est "tombée" à 97% :-)

Jean-Marie

d.durand a dit…

Bonjour Benoît,

Je suis 100% d'accord avec votre lecture mais ce que je voulais dire c'est que les Wikipedia et consors survivent et prospèrent grâce à la large échelle apportée par l'utilisation économique et aux moyens financiers apportés par les "monnayeurs du web": cf http://google-blog.dirson.com/post.new/0233/

Le commercial a pu naître grâce au non-commercial qui a maintenant bien besoin du commercial pour se développer.

Cordialement
didier

d.durand a dit…

Jean-Marie,

Oops: tu as raison!

Je ne regardais même plus...

Progrès de diversification notoires! ;-)

cordialement
didier