mercredi, octobre 31, 2007

Open Social de Google: la plate-forme / API expliquée par Marc Andreessen de Ning

OpenSocial de Google est déjà évoqué sur le site du New-York Times (et sur 105 autres sites via Google News au moment où j'écris) alors que l'annonce officielle par Google et ses partenaires n'aura lieu que demain à Mountain View.

C'est quoi Open Social? Une initiative pour transformer tous les réseaux sociaux en plateformes (systèmes d'exploitation) d'hébergement d'applications développées par des tiers. On ne sait pas encore si les 2 grands en termes de revenus, Facebook et MySpace, seront là: certainement pas au début car les leaders ne sont jamais les premiers à ouvrir le marché qu'ils dominent.

Mais, par contre la Google Orkut, LinkedIn, Hi5, Friendster, Salesforce.com, Oracle, iLike, Flixster, RockYou, Slide et Ning sont à bord du bateau.

C'est confirmé par Marc Andreessen, le père de Netscape dans sa jeunesse et maintenant le fondateur de Ning qui est à bord du bateau OpenSocial.

Quand il expliquait sa vision sur les 3 niveaux de plate-formes de l'Internet, M. Andreessen préparait le terrain à cette annonce sûrement.

En tant que partenaire "fondateur" d'OpenSocial, il peut apporter des informations concrètes à cette initiative:
  • il s'agira d'une API (i.e. interface de programmation) standard utilisable sur les plates-formes citées plus haut et toutes celles qui rejoindront l'initiative.
  • elle est basée à 100% sur Javascript (AJAX) et HTML: les éléments d'affichage résultants de ce code seront intégrés dans les pages de la plate-forme d'accueil. On utilise ici des standards plutôt que le FBML propriétaire de Facebook
  • cette API sera supportée par une approche plate-forme de niveau 2: le code livré par le développeur tournera sur l'infrustruture du réseau social (i.e. ses serveurs). Mon "célèbre" Linternux fait aujourd'hui un grand pas en avant!
  • elle permettra d'accéder aux infos de la plate-forme mais aussi d'aller vers l'extérieur des appels AJAX à des web services distants (via XHR - xmlhttprequest)
Cet API uniforme et standard reprend l'idée de Java: le célèbre "Write Once, Run Anywhere". Une application écrite pour Ning pourra ainsi aussi fonctionner sur Plaxo et Linkedin. Gros plus pour les développeurs qui auront ainsi l'opportunité de monétiser la même application avec de multiples audiences!

M. Andreessen annonce que des prototypes seront montrés dès ce soit mais que la "production" officielle sur Ning comme chez les autres demandera encore un peu de temps: celui de finir les tests.

En conclusion, l'ouverture de Facebook de Mai dernier qui était une brèche marquante en Mai lors de l'annonce par M. Zuckerberg fait maintenant (5 mois plus tard seulement...) pâle figure en apparaissant comme quelque chose d'affreusement propriétaire.

Les 15 milliards de valorisation Facebook, ils plongent de combien à votre avis avec ete annonce?
Je n'y croyais personnellement pas de toute façon (Microsoft est plus malin que celà...)

PS: je reviendrai en détails sur l'API quand elle aura été publiée.

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

6 commentaires:

Antoine Pic a dit…

Il ne faut pas mettre Ilike, Slide (qui sont des développeurs) dans le même panier que Friendster, Ning, ou Viadeo (le seul européen et vous avez oublié de le citer! :)) qui sont les partenaires du programme.
Facebook ne rentrera bien sûr pas dans ce programme puisqu'ils sont plutôt "concurrents"... l'objectif est que les API google et les API facebook soient en quelque sorte les deux "incontournables".

d.durand a dit…

Bonjour Antoine,

a) J'ai mis tout le monde dans le même panier pour aller au plus simple et ne pas faire trop long.

b) Ravi de voir que Viadeo fait partie des fondateurs de l'initiative: elle aura à mon sens un gros impact. Si une startup française en fait partie dès le début. tant mieux!

cordialement
didier

Jean-Marie Le Ray a dit…

Viadeo n'est plus le seul européen, Zlio est aussi de la partie selon Techcrunch.
En tout cas, ce que je vois dans cette histoire, c'est que Google a une véritable capacité à nous suprendre !
Je devrais peut-être rajouter ça aux intemporels de Google...

Jean-Marie

d.durand a dit…

Salut Jean-Marie

Effectivement, c'est bien qu'il y ait des européens dès le D-Day.

Capacité à surprendre ou obligation de s'allier via l'ouverture pour combler le retard (énorme) ?.....

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier : "Capacité à surprendre ou obligation de s'allier via l'ouverture pour combler le retard (énorme) ?..."

Je suis en train d'écrire un billet sur mon analyse du deal "Facebook - Google - Microsoft", qui devrait répondre, entre autres, à ta question. En fait, je ne suis pas trop d'accord avec ce que j'ai lu un peu partout sur cette affaire, reste à voir si je réussirai à expliciter correctement ce qu'il pourrait y avoir derrière, selon moi, c'est clair :-)
J-M

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier, je t'ai répondu :-)
J-M