vendredi, octobre 24, 2008

S3, EC2 et Cloud Computing: Amazon veut faire levier sur la crise face aux entreprises

N.B: si les mots ci-après vous paraissent cryptiques / ésotériques mais que vous voulez quand même comprendre, relisez donc ce document séminal produit par Amazon à propos de ses services. Amazon confirme par son annonce du jour mes propos récents sur les technologies boostées par la crise: "L'intérêt du Cloud Computing en période de crise est donc triple: (a) il est peu coûteux unitairement. (b) Il transforme les capex en opex et linéarise les coûts en fonction de l'utilisation (c) il permet de profiter des effets d'échelle des prestataires".

Amazon veut donc profiter des avantages de ses services de Cloud Computing comme S3 (stockage à la demande) et EC2 (puissance de calcul à la demande) pour prendre pied dans les entreprises à travers l'opportunité que la crise en route représente pour elle.

En effet, son CTO Werner Vogels écrit: "These are times where many companies are focusing on the basics of their IT operations and are asking themselves how they can operate more efficiently to make sure that every dollar is spent wisely. This is not the first time that we have gone through this cycle, but this time there are tools available to CIOs and CTOs that help them to manage their IT budgets very differently. By using infrastructure as a service, basic IT costs are moved from a capital expense to a variable cost, building clearer relationships between expenditures and revenue generating activities. CFOs are especially excited about the premise of this shift."

J'ai quasiment eu l'impression de lire une traduction anglaise de mon texte ..... à moins que ce ne soit le contraire! ;-)

Donc, le but est clair: dépasser le cadre des startups qui sont les clients principaux de S3, EC2 pour s'implanter dans les entreprises bien établies et de grandes tailles.

Pour ce faire, Amazon annonce, pour 2009, des solutions (essentielles pour les grandes entreprises) aux lacunes actuelles de ses produits:
  • le service EC2 quitte dès maintenant le domaine bêta pour entrer en "vraie" production. En tant que tel, il se voit attribuer un contrat de service formel (SLA - "Service Level Agreement") avec une disponibilité garantie de 99.95 par "région EC2"
  • EC2 ne supporte plus seulement Linux mais aussi Windows pour ceux qui résistent au Logiciel Libre. Avec moins de 15% des serveurs, Linux ne représente toujours qu'une niche, sûrement trop étroite pour Amazon.
  • Load balancing et scalability: il existe déjà des possibilités sur EC2 pour faire démarrer automatiquement des instances de machines Linux supplémentaires et répartir la charge sur celles-ci afin d'assurer une croissance horizontale fluide. Mais, ces possibilités actuelles demandent pas mal d'expertise système au niveau de Linux chez le client EC2. Amazon va offrir des possibilités intégrées beaucoup plus simples d'accès.
  • Console de supervision: EC2 et S3 ont diverses API mais à part un plugin Firefox, Amazon n'a pas vraiment fait de développements pour donner une console assurant la transparence en temps réel sur la santé et l'utilisation des services pour un compte utilisateur donné. C'est clairement un point essentiel pour séduire les grandes entreprises: "garder le contrôle" est toujours une préoccupation majeure des grosses organisations. Cette lacune va être comblée par Amazon qui va encore enrichir en 2009 les données de supervision des services accessibles aux clients afin de les rassurer au maximum. Elle va par ailleurs travailler avec les grands vendeurs traditionnels de système de supervision du système d'information pour qu'ils fassent une bonne place à S3, EC2, etc... sur leurs consoles globales.
Amazon se donne donc clairement les moyens d'utiliser la crise à son avantage face aux entreprises.

Reste à voir si cela suffira à percer la cuirasse à une époque très difficile où ces grandes entreprises ne vont pas réduire leur aversion aux risques de la nouveauté!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

7 commentaires:

Nicolas Cynober a dit…

Le SLA est quand même un grand pas en avant.
Et le montage d'instances à chaud qui se rajoutent à un load balancer... Ca me parait pas mal non plus ;)

Sais tu si il existe un cloud EC2 en Europe ?

anniversaire a dit…

super blog, j'adore vos articles et reportages
bonne continuation
Jean Paternin

d.durand a dit…

Bonour Jean,

Merci pour les fleurs! Je vais essayer de continuer à m'en montrer digne....
cordialement
didier

d.durand a dit…

Bonjour Nicolas,

Il n'y que S3 qui bénéficie d'un cloud en Europe à ce moment.

Cela viendra peut-être pour EC2
a+
didier

saint valentin a dit…

Bon article, très interressant, je vous félicite vivement pour votre blog.Tous les moyens sont bons pour réagir à la crise.
je vous souhaite une bonne continuation et longue vie à votre site
à bientôt

frank

d.durand a dit…

Bonjour StVal,

Alors à la r'voyure comme on dit chez moi. Cordialement.
didier

chippendales a dit…

espérons qu'il y arrive