lundi, septembre 11, 2006

Web 2.0: les sites communautaires peuvent-ils rester démocratiques?

Alors que les questions sur les modèles économiques des sociétés emblématiques du Web 2.0 restent entières (voir aussi vos réactions), une autre question surgit très sérieusement à la lumière de 2 incidents récents: démocratie (participative) et web 2.0 peuvent-ils vraiment cohabiter ? ... et ce bien que le fondement même du web 2.0 soit la participation des individus?

Les 2 incidents en question:
Jean-Michel Salaün de l'université de Montréal décrit le problème matérialisé par ces 2 péripéties ainsi: "le technique (il faut comprendre ce terme comme la fonctionnalisation par les ingénieurs du social qu'ils imaginent) est plus rapide que le social qu'il "viole" en quelque sorte (première polémique), dans d'autres les différences de vitesse sont inversées (seconde polémique)."

Les ingénieurs en question ne font que ce qu'exige la compétition économique globale et que ce que permet la technologie du Web 2.0. Mais, il est clair que ces nouvelles technologies de l'internet social viennent maintenant impacter fortement notre vie la plus intime et notre organisation sociale la plus fondamentale.

La question - qui tient presque du paradoxe quand il s'agit des aspects sociaux du web 2.0 - à laquelle il faudra cependant répondre à partir de maintenant: des sociétés hyper-compétitives comme celle du Web 2.0 pourront-elles marier leurs impératifs de croissance économique à vitesse grand V avec le respect de la vie sociale (et de son évolution) de leurs utilisateurs qui sont la pierre angulaire de leur pérennité?

Ceux qui s'imposeront à terme ne sont peut-être finalement pas ceux partis en premier mais ceux qui auront appris des échecs des pionniers!

Par exemple, sur les "Digg-like" en France, de nouveaux acteurs émergent chaque jour: après Wikio, on vient de voir Iglouz puis NewsBurn émerger! Gageons que les 3 vont se "tirer la bourre" à coup de nouvelles fonctions en permanence et que le vainqueur à long terme sera quand même celui qui aura su apporter le plus d'innovation (... éventuellement par "copie") avec un maximum de respect de sa communauté d'utilisateurs. Les esprits de ceux-ci évoluent finalement moins vite que les lignes d'un logiciel!

Source:
blog Media & Tech (par didier durand)

8 commentaires:

emmanuel a dit…

Las eule et unique raison pour laquelle les réseaux communautaires ont un intérêt pour les portails c'est qu'ils incitent les utilisateurs à exprimer leur désirs, à communiquer avec et par des signes distinctifs et partager leur profil de consommation. C'est ainsi qu'il faut comprendre la tentative réussie de Microsoft (car elle est bien réussie!). Au bout du compte : ouvrir les vannes d'une publicité ciblée sur les données comportementales et le marketing direct.
Dans ces conditions on ne peut dire qu'il est question de démocratie: il n'est question que de communication dans un espace marchand. (Tiens ! voilà une autre définition du web 2.0 ...)

Christophe a dit…

Cher emmanuel, je vous invite à lire le billet de Robert Scoble:

http://scobleizer.wordpress.com/2006/08/17/helloworld-to-take-on-youtube-nope-says-blinktest/

Nous ne sommes plus en 1998... Les portails sont morts, nous rapelle cet ancien de chez Microsoft... Il a su quitter le navire... avant le naufrage?

Cordialement,

christophe

d. durand a dit…

Salut Emanuel,

Je n'avais jamais envisagé l'User Generated Content comme un moyen de faire écrire par les utilisateurs leurs propres préférences afin de faire ensuite sur ces même pages un marketing très ciblé pour ces utilisateurs et leurs lecteurs.

Merci pour cette nouvelle optique sur ma palette!

didier

d. durand a dit…

Bonjour Christophe

Pas sûr qu'Emanuel parlait de portail type MSN: il pensait à mon avis plus aux toutes nouvelles initiatives de MS dans le monde du web 2.0

Peut-être nous le dira-t-il lui-même

didier

Graeme a dit…

Iglouz, qui vient donc de se lancer, avait permis au début d'enregistrer son site (ou blogue) et ainsi de diffuser directement et automatiquement ses nouvelles. Puis, au bout de quelques semaines, le site a éjecté un grand nombre de sites inscrits, sans donner les raisons et sans avertir. Restent quelques sites, pourquoi ceux-ci plutôt que les autres ? Mystère et parti pris. Ainsi, le fameux respect des utilisateurs a été bafoué. D'ailleurs, moi qui avait été sur Iglouz avec intérêt au début, je n'y vais plus. Pourquoi faire ? (vous aurez compris que l'on m'a éjecté ! :-) )

d. durand a dit…

Bonjour Graeme,

Peut-être un cafouillage du début...

Sinon effectivment: pas cool du tout Iglouz et on peut oublier la démocratie chez eux!

didier

CityzenGold a dit…

Connaissez vous scoopeo , un digg-like à la française, ce site est orchestré par une petite "bande" qui fait regner une certaine tyranie, mais pour mieux comprendre je vous laisse regarder ça
http://scoopeo.com/jeux/le-nouveau-monopoly-avec-visa

d.durand a dit…

Bonjour CityzenGold,

Je ne connais pas Scoopeo: je vais donc le regarder un petit moment avant d'en parler

didier