mardi, février 07, 2006

Firefox: la gendarmerie nationale bascule

J'ai déjà évoqué la progression de la part de marché du navigateur Firefox : elle était de 11.5% en Novembre 2005 en ayant doublé depuis Mai 2005 (5.7%).

Silicon.fr annonce que notre gendarmerie nationale
va encore améliorer cette situation en ajoutant 70'000 utilisateurs:

"La Gendarmerie française fait le tour du monde… médiatique. Ses 70.000 ordinateurs vont abandonner le navigateur Internet Explorer de Microsoft, pour adopter son alternative open source Firefox et le client e-mail Thunderbird de la Fondation Mozilla.

La nouvelle, révélée à l'occasion de solutions Linux, a soulevé l'enthousiasme de la communauté de l'open source. La migration devrait être complète avant la fin de l'année.

Interrogé sur ce choix, le général Christian Brachet, directeur des services IT, a indiqué que Firefox présentait l'avantage d'être basé sur le standard du W3C, et d'être utilisable à égalité sous Windows, Mac OS X ou Linux. Un choix que le général Brachet assimile à un geste citoyen, anticipant la possibilité qui pourrait être offerte à un citoyen d'avertir la police via Internet en cas de menace.

Firefox va donc rejoindre la suite bureautique OpenOffice, qui depuis la fin 2005 équipe les postes de la gendarmerie, et qui devrait migrer vers la version 2.0 avant la fin du mois de mars. De quoi réaliser une économie de l'ordre de 2,4 millions d'euros par an, selon le colonel Nicolas Géraud"

Ces économies de l'administration viennent s'ajouter aux 29 millions déjà annoncés par l'administration des impôts pour la même bascule vers l'Open Source: c'était de MS-Office vers Open Office en l'occurence.

Je trouve cela très bien (en particulier pour nos impôts)... que ces services publics et administration basculent vers les Logiciels Libres. Ils sont gratuits et la qualité technique fonctionnelle est au rendez-vous après les années pionnières.

6 commentaires:

Chapi a dit…

De plus en choisissant des logiciels Open Source, la Gendarmerie n'est pas enfermée dans la logique du logiciel propriétaire et de ses éventuelles portes dérobées.
Elle peut faire évoluer le logiciel si elle en a l'envie et la nécessité et tout le monde pourra en profiter.
Pour encore économiser, le passage vers Linux ou *BSD serait aussi une bonne chose.

Toto a dit…

Très franchement l'open source est pour moi un simple transfert des coût. Soit on paie pour avoir un soft de qualité et on économise sur la maintenance. Soit on ne paie pas pour un soft mais ça à un coup humain. Prenons le cas Windows Linux. Windows est livré avec une quantité colossale d'outils de gestion de toute sorte. Alors que si l'on choisit Linux. Tout d'abord il faut se mettre d'accord sur la distribution, ensuite le package etc. Evidement Linux est plus "modulaire" selon ce principe, mais la réalité est que cette modularité se paie en ressource. Il en est de même pour les suites Office. Essaie d'ouvrir un rapport (chapitre tête de chapitres, etc.) sous OpenOffice. Le résultat est qu'il manque plein de chose. Non très franchement le business model du gratuit, c'est à mon goût beaucoup trop cher. Alors ok à un moment ça deviens un guerre de "religion". Ce qui serait intéressant se serait de savoir combien ça coûte en packaging, et en ressources supplémentaire (ou en moins). Comme ça on pourrait vraiment dire les impôts on économisé X ou alors au final ça va nous coûter X de plus...

d.durand a dit…

Bonjour chapi,

Je pense qu'il est encore un peu tôt pour basculer des stations de travail vers Linux: Mr Tout Le Monde est encore très habitué (ne serait que parce qu'il l'a à la maison) à travailler avec Windows

Pour les stations de travail, je pense donc que le challenge essentiel est au niveau de la formation des utilisateurs plutôt qu'à celui de la technique

Pour les serveurs, c'est mon quotidien... Et ça marche très bien!

d. durand a dit…

Bonjour toto,

Je peux être d'accord avec vous sur le fait que l'on ne peut pas dire que le coût de possession de Linux est égal à zéro.

Ce serait un mensonge éhonté.

Mais, je vous retourne la vision: mon expérience de Windows dans une grande entreprise (3'000 postes) est qu'il faut lui adjoindre une tonne d'outils tiers (gestion de config, gestion de parc, suivi d'alertes, etc...) qui eux aussi ont un coût (supplémentaire)

Je suis donc convaincu qu'avec Linux on économise en dépenses tierces de licence.

En coût interne, c'est à peu prés identique

Mon expérience positive de l'Open Source:
- les packages leaders sont très bien supportés. On obtient des réponses plus vite qu'avec les logiciels propriétaires: jamais réussi à obtenir une réponse rapide et tangible de MS sur un bug Windows
- ils évoluent très vite grâce à la communauté
- on peut approcher les projets TOTALEMENT différemment: on prend le package leader du domaine que l'on traite et on démarre sans des mois d'analyses préalables souvent stériles... Si on s'est trompé, au fruit de l'expérience, on change de package mais sans avoir perdu son investissement en licence et surtout avec une expérience concrète appliqué à son propre cas.

Cela fait 4 ans que je travaille sur l'Open Source avec mon équipe et je dois avouer que je suis plutôt très satisfait de nos résultats.

Sans conviction "religieuse" aucune...

toto a dit…

Bonsoir,
Merci pour votre retour sur expérience. Mais (il y a toujours un mais quand on est pas d'accord :-) ) lorsque l'on parle de gestion de parc, il faut savoir qu'il n'existe pas d'outils de gestion de parc (en tout cas digne de ce nom) pour Linux - Normal puisque personne ne c'est amusé à passer de Windows à Linux, sur les stations des utilisateurs -. Je reviens à ce que je disait tout à l'heure, lorsque l'on paie un soft on a un support. Alors que poster une question dans un forum n'est pas une forme de support valable. ça reviens à mettre une bouteille à la mer (il y a des mers qui sont plus ou moins grande)...
Pour avoir vécut l'expérience Open source, j'ai vu sur certain sites des phrases du genre "Bon les gars, je viens d'être papa, alors s'il y a quelqu'un qui veux maintenir le site web et le projet je les lui laisses. Moi j'ai d'autres priorités". Donc quand on a vu ce genre de truc, on peut être scéptique. Bien sur il y a les grands de l'Open source comme Tomcat, Eclipse, PHP etc. qui mourreront difficillement. Mais espérer que les gens aient du temps pour finir les applis et/ou corriger les bug, ça reste à mon avis une solution "moyenne" pour des infrastructure de production (je sais, je sais, Tomcat c'est utilisé dans plein de truc Apache aussi etc. etc.). Enfin ce qui compte c'est que chacun soit content avec ses choix (c'est beau comme phrase de fin).

d.durand a dit…

Bonjour,

Je partage la conclusion sur la satisfaction par rapport à ses choix;-)

Merci du temps passé sur vos abondants commentaires

didier