lundi, février 23, 2009

Cloud Computing: 25% de la production Intel pour les serveurs en 2012!

Intel prédit que 25% de sa production chips serveurs (microprocesseurs et autres composants) seront destinés à des machines installées dans des centres de Cloud Computing d'ici à 2012 - sauf impact violemment négatif de la récession actuelle.

Aujourd'hui, c'est 10% déjà selon Jason Waxman qui supevise ce secteur chez le fondeur en précisant que les Google, Yahoo, Microsoft,Facebook, etc.. achètent chacun des milliers de machines chaque mois!

On a clairement des signes extérieurs de cette concentration du marché:
le degré d'automatisation de ces immenses centres est "mathématiquement prouvable": selon Waxman, ils passent 75%+ de leur dépenses en électricité (25%) et achats de ces serveurs (50%). Dans les centres plus petits, cela ne représente que 50% voire moins que la part des ressources humaines devient dominante. J'ai personnellement de l'expérience sur une ferme de qq centaines de serveurs où le ratio est effectivement fondamentalement différent!

En tout cas, ces chiffres de source Intel prouve la véracité du dernier bouquin de Nick Carr: "the Big Switch" (dont je recommande la lecture): l'énergie informatique passe actuellement du stade de produit acheté à la pièce au stade de service payé à l'utilisation. L'adaptation des prestataires au besoin des entreprises va en définir la vitesse de bascule.

Ces données confortent également ma (modeste) théorie personnelle de 2004: la catalysation du Utility Computing par l'Open Source.

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

3 commentaires:

Marc a dit…

C'est effectivement une vague de fond, et la dernière annonce de Google ne fait que concrétiser cette mouvance.

Yves a dit…

La consommation électrique est un sujet effrayant... on se réjouit un peu vite de ces évolutions irrationnelles. Des études donnent déjà le coût d'une recherche sur Google (équivalent en secondes d'une ampoule électrique) ou la consommation d'électricité d'un avatar de second life équivalente à celle d'un Brésilien moyen...

d.durand a dit…

Bonjour Yves,

Google a donné sa vision officielle de la consommation électrique d'une requête: voir http://media-tech.blogspot.com/2009/01/emission-co2-1000-recherches-google-1km.html

cordialement

didier