jeudi, janvier 08, 2009

DRM et Mp3: Apple iTunes émancipe la musique ! Réactions en chaîne....

Apple vient d'annoncer l'émancipation de la musique sur son magasin en ligne iTunes: il n'y (bientôt) a plus de DRM sur les 10 millions de titres MP3 en rayon. La vidéo n'est pas encore concernée. Apple a dû faire des concessions aux majors du disque pour lever cette barrière: le prix sacro-saint de 99 cents par chanson devient maintenant variable (afin sûrement de maximiser les revenus sur les artistes en vogue....)

Réaction en chaine depuis sur la planète:
Les David suivent le Goliath de la musique en ligne.

Mais, pourquoi Goliath (i.e. Steve Jobs) a-t-il bougé ?

Parce que selon Techcrunch, la croissance de iTunes stagne: on vient de passer le cap des 6 milliards de chansons vendues mais il a fallu à chaque fois le même temps (5 mois et demi) pour vendre chacun des 2 derniers milliards.

C'est inquiétant alors que le nombre de clients (75 millions de comptes avec carte de crédit actuellement) explose toujours via le succès de l'iPhone et de l'iPod Touch

Steve Jobs a dû arriver à la conclusion que le verrouillage d'un titre acheté sur le seul matériel utilisé au moment de l'achat devenait un goulet d'étranglement pour iTunes à un moment où les clients commencent à posséder plusieurs lecteurs MP3( téléphone, lecteur dédié, etc...).

Ils ont l'impression d'avoir le droit au moins de placer leur chanson sur tous leurs appareils personnels ... sans parler d'échanges avec famille et amis proches (je ne parle bien sûr pas d'échanges P2P). Comme ils ne peuvent pas le faire, ils n'achètent pas (plus).

Steve Jobs enlève les menottes en faisant le pari de l'honnêteté fondamentale de l'individu qui réouvrira le porte-monnaie si on ne fait pas tout ce qui est possible pour l'embêter sur des limites un peu trop tâtillonnes souvent.... (Il a à mon avis raison !)

Le digital, c'est certes le monde de la traçabilité parfaite ... donc du contrôle total. Mais en abuser peut finalement se retourner contre ses partisans trop paranoiaques. Le commerce physique est habituel de la confiance au client. Le commerce électronique de biens digitaux doit arrêter de se targuer de sa transparence (potentielle) totale et revenir aux bonnes vieilles pratiques commerciales positives de l'épicerie du coin!

PS: encore un pas de plus vers la musique gratuite sponsorisée?

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Benoit a dit…

Je te trouve bien méchant contre Jobs.
Tous les signes montrent qu'Apple ne voulait pas installé de DRMs au départ. Cette décision ne vient pas d'Apple mais des majors qui ont fini par réaliser que leur position était intenable.

d.durand a dit…

Bonjour Benoit,

Très sincèrement, je ne voulais pas être critique envers Jobs ... au contraire: je trouve bien qu'il les ait fait bouger pour revenir à une situation plus saine pour tous.

Ailleurs, on me taxe d'être trop gentil sur le sujet

Voir le commentaire en fin de http://www.zdnet.fr/blogs/2009/01/08/drm-et-mp3-apple-itunes-emancipe-la-musique-reactions-en-chaine-/

Qui dois-je croire ? ;-)

cordialement
didier