lundi, mai 28, 2007

Commentaire du jour [14] - Axel sur FAIs et TV 2.0

[Commentaire du jour sur Media & Tech: quoi et pourquoi - Les autres commentaires du jour]

Axel complète mon récent billet concernant la TV 2.0 et l'UGC dans nos salons par une analyse intéressante de la future situation (inconfortable) des FAIs:

"Reste à voir avant d'arriver à la HD fournie par des tiers la réaction des FAIs, qui vont avoir beaucoup de mal à s'y retrouver économiquement, entre des prix sur l'accès Internet plafonné, des coûts de bande passante en explosion, et un fort niveau de cannibalisation des services à valeur ajoutée (IPTV et consors) par les clones de services plus attractifs de acteurs Web...

Cela ne s'arrangera pas avec l'arrivée de la fibre optique chez l'abonné, qui sera un levier pour accroitre cet effet de désintermédiation des acteurs Web.

Les opérateurs ont bien entendu quelques armes, qui pourraient consister à limiter le flux de données (ahhhh la bonne vieille époque du câble...) ou d'appliquer une qualité de service différenciée selon la nature du trafic internet...

On s'acheminerait alors vers un internet à deux vitesses, et une évolution dans le métier du FAI intégrant le B2B avec des contents providers...A voir si cela se réalise, mais il est certain que le remplissage des tuyaux, que ce soit en P2P type Joost ou direct streaming pour Youtube, cela ne fait pas que des heureux à l'heure actuelle:)

Le chemin risque donc d'être semé d'embuches pour les petits acteurs Web, et pourrait marquer encore un peu plus la supprématie des GYM...

Le déploiement de datacenters massif par Google n'est pas innocent à ce sujet, si la stratégie de Google consiste à amener au plus proche des clients les contenus les plus "simples" (Gmail, Search, etc.) jusqu'aux plus "complexes" (pourquoi pas le Youtube HD)...

Le FAI ne serait plus qu'un simple intermédiaire in fine pour la distribution des services, avec des conditions financières négociées pour le transit bien plus avantageuses que tous les autres services Web internet...De quoi marquer encore un peu plus le pas vis à vis de la concurrence...

Effrayant, non? C'est en tout cas la confirmation que les acteurs Web exercent une très forte pression sur le Marché télécoms, et obligera une nouvelle fois les telcos à réviser leur business model."


Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Tech Bee a dit…

Finissons-en: que Google rachète tout, nous compris, et voilà.

d.durand a dit…

Bonjour Techbee,

Google trouvera lui aussi son maître.

a+

didier