jeudi, octobre 19, 2006

Skype: c'est mieux aux Etats-Unis! (135 millions d'utilisateurs dans le monde)

Skype était à la traîne dans sa pénétration aux USA par rapport aux d'autres pays. SkypeOut a donc été offert à tous les utilisateurs sur le sol américain jusqu'à la fin de cette année.

Malgré le doute initial, cela porte ses fruits: SkypeJournal a analysé les chiffres sur Skype remis par Ebay à la SEC, autorité de bouse US. On y voit que Skype a enregistré presque 6 millions de nouveaux utilisateurs pour le T3 2006: le double d'il y 6 mois.

84% des 135 millions d'utilisateurs enregistrés de Skype restent cependant à l'extérieur des USA: une des rares situations où l'Europe reste en avance sur les USA.

A moins que ce ne soit les capacités de lobbying domestique (sous toutes ses formes!) des opérateurs US qui soient supérieures à celles de leurs homologues européen?....

Ces chiffres à la SEC montrent qu'il faudra cependant un excellent dernier trimestre (à 70 millions de dollars!) pour que le cap annoncé des 200 millions de dollars de CA annuel soit effectivement bera bien atteint!

Ce n'est pas la gratuité de SkypeOut en France et aux USA qui va y contribuer alors que c'est pourtant le moteur de revenus de Skype!

D'ailleurs, les chiffres de croissance trimestrielle qui diminue montrent que Skype est en train de rentrer dans le rang après avoir été il y a 18 mois en 2005 "le service au développement le plus rapide de l'histoire" selon Mary Meeker.

Avec le tout gratuit, la pénétration maintenant élevée (135 millions d'utilisateurs enregistrés) et la concurrence (Yahoo, MSN, Google) qui se développe, comment pourrait-il en être finalement autrement?

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Sabin a dit…

En réponse à : «vec le tout gratuit, la pénétration maintenant élevée (135 millions d'utilisateurs enregistrés) et la concurrence (Yahoo, MSN, Google) qui se développe, comment pourrait-il en être finalement autrement?»

Je répondrais volontiers que le moteur de croissance auprès de ceux qui justement n'adoptent pas les premiers une nouvelle technologie, c'est que Skype est le "standard" mondial de la voix sur IP. Et, en choisissant Skype, on choisit un logiciel que "tout le monde" a déjà, on sera donc compatible avec tout le monde.

De ce point de vue, la menace ne viendrait pas des concurrents 100% gratuits, mais des payants, comme Wengo et son nouveau système où c'est l'appelé qui paye en échange de conversations téléphoniques (pour de l'e-learning officiellement, ou des conversations roses plus probablement, comme ils le reconnaissent en interne)...

d. durand a dit…

Bonjour Sabin,

Je ne connais pas bien Wengo: je vais m'intéresser à leurs services pour voir le positionnement par rapport à Skype.

Merci du pointeur

didier