samedi, août 26, 2006

Google trop riche: la régulation des fonds de placement pourrait s'activer - Le temps des acquisitions?

Bloomberg rapporte que la part du cash (ou équivalent) dans les actifs de Google est très élevée (9.4 milliards de dollars au 30 Juin - >40% des actifs circulants) . Pour obtenir les meilleurs performances boursières, Google veut investir ses liquidités dans des instruments financiers à plus haut rendement que les obligations émises par la banque fédérale US (et similaires)

Il a donc demandé une exemption à la SEC (le gendarme de la Bourse américaine) le mois dernier pour ne pas tomber alors sous la régulation (très stricte) des fonds de placement.

Selon Bloomberg, Microsoft avait obtenu une telle exemption en 1998 et Yahoo une en 2000. Microsoft avait ainsi pu doubler la rentabilité de ses liquidités.

Mais, le but d'une société comme Google n'est pas de devenir un investisseur dans des instruments financiers (même si sa croissance est explosive): il devrait rendre cet argent aux actionnaires si il ne sait pas quoi en faire car c'est la logique fondamentale de l'actionnariat.

Donc, comme le dit John Batelle, pour éviter cette restitution, le temps des acquisitions (majeures) est sûrement proche....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

5 commentaires:

cedric a dit…

Merci pour cet article. C'était simple et précis, et pou une fois que ca parlait de finances et que j'ai compis...

d. durand a dit…

C'est mon but d'essayer de me faire comprendre ;-)

Merci vous pour les liens vers moi récemment: je renverrai l'ascenseur.

didier

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier,

Nous sommes parvenus à la même conclusion :-)
Jean-Marie

d. durand a dit…

Bonjour Jean-marie,

On dit quoi dans ce cas: les grands esprits se rencontrent? ;-))

à bientôt

didier

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier, :-)

J'en profite pour te signaler mon dernier billet, au cas où tu jugerais bon de relayer l'info, qui manque cruellement de visibilité.
Jean-Marie