lundi, avril 06, 2009

Google Android: le deuxième portage (moins) improbable

Google a choisi une licence open source très permissive pour sa plate-forme logicielle Android: la licence Apache 2.0 qui permet en particulier de remettre du code source dans le monde propriétaire quand une société ne souhaite pas partager avec la communauté des modifications qui lui donnent un avantage concurrentiel à ses yeux.

Pour s'affranchir de tout problème, il a même été jusqu'à réécrire sa propre machine virtuelle Java Dalvik afin de s'affranchir de tout problème de propriété intellectuelle face à Sun.

Toutes ces mesures destinées à une diffusion maximale de la plate-forme Android prennent: on avait déjà eu un portage en mode prototype sur un netbook. T-Mobile qui vend par ailleurs le premier combiné mobile sous Android vient d'annoncer qu'elle concevait actuellement pour 2010 un téléphone fixe domestique auivi d'un PC tablette sur cette plate-forme.

Après les smartphones mobiles, on va maintenant avoir les smarphones fixes. Le grand intérêt, c'est que un téléphone fixe et un téléphone mobile sur la même plate-forme et connectés à Internet, cela ouvre des horizons de productivité personnelle: partage des annuaires, contacts, agenda, etc...

On attend maintenant le portage vraiment "exotique" dans le tableau de commande d'un grill-pain, d'une machine à laver, d'un micro-ondes, etc.

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

3 commentaires:

TOMHTML a dit…

Creer sa propre machine virtuelle, c'est aussi et surtout pour s'adapter aux bugs... Essaie de faire tourner Android avec une machine virtuelle. C'est simple : si une fonction plante pas, alors c'est qu'elle a été désactivée.

d.durand a dit…

Salut TomHtml,

Je ne suis pas sûr de comprendre: tu peux détailler? merci d'avance.

didier

TOMHTML a dit…

Teste Android avec une machine virtuelle, tu verras par toi même