vendredi, janvier 23, 2009

Blackberry: ok à la Maison Blanche mais ko à l'Elysee!

Le Blackberry est interdit de séjour à l'Elysee et dans les ministères français car "L'ensemble des données traitées par les Blackberry, fabriqués par la société canadienne Research in Motion (RIM), transite par des serveurs situés aux Etat-Unis et en Grande-Bretagne. En clair, poursuit Le Monde, la France redoute que le réseau d'interception de communications de la National Security Agency (NSA) américaine ne puisse espionner l'action du gouvernement."

Le président Obama a pu conserver le sien moyennant "une protection anti-hackers censé lui permettre de communiquer sans souci avec ses proches et collègues. "C'est une façon pour lui de rester en contact avec les gens, un moyen de sortir de sa bulle dans laquelle il va être confiné", a déclaré Robert Gibbs, le porte-parole du président américain."

La conséquence : "tous les messages émis et reçus sur le téléphone portable d'un président en cours de mandat sont automatiquement classés dans le domaine public et peuvent être utilisés contre lui plus tard."

Qui a raison ? La Maison Blanche à Washington ou l'Elysee à Paris?

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Pierre Ristic a dit…

Les deux mon capitaine.

L'état français, parce que le blackberry est une passoire.

Obama, qui ne veut pas se priver d'un outil efficace et qui est prêt à faire un compromis, avec certainement un lot de BarackBerrys avec un cryptage spécifique et d'un BES fourni à ces correspondants et proches.

d.durand a dit…

Bonjour Pierre,

Une réponse de normand, ça. Non? ;-)
cordialement
didier