jeudi, septembre 13, 2007

Commentaire du jour [25] - questions biaisées de Microsoft - Références Google Apps

[Commentaire du jour sur Media & Tech: quoi et pourquoi - Les autres commentaires du jour]

Pas mal de réactions à mon billet sur les 10 questions de Microsoft face aux Google Apps: Nextone par exemple leur reproche d'être fortement biaisées en direction des points faibles (actuels) de ces services Google.

Bien sûr qu'elles le sont! Je dirais même que c'étaient leur but de mettre en exergue les défauts du concurrent. Comment pourrait-il en être autrement? Il ne s'agissait pas de faire dans la classe et l'élégance par des propos génériques mais de poser le doigt là où cela peut faire mal. Il fallait donc "faire du lourd"!

Mon but par ce billet était d'aider à réfléchir ceux qui ont à faire ce genre de choix en rapportant des points qui font du sens si l'on est prêt à prendre un peu distance par rapport à la formulation. Mon second but était de lancer le débat: atteint!

Pour rester "fair", je reviens sur la question 1 du billet en remerciant TomHTML (grand contributeur à Zorgloob) pour son pointeur vers les références de clients Google Apps sur la page officielle de Google. Il existe donc bien des clients "corporate" pour Google Apps: Google lui-même (...), L'Oréal, Essilor, Mondadori, Police suédoise, Arizona State University, SF Bay Pediatrics, Salesforce.com, Prudential Preferred Properties, Sea Change Investment Fund,etc...

2 citations de clients mises en avant dans la page de Google:
  • Procter & Gamble, Laurie Heltsley, Directrice, Procter & Gamble Global Business Services: "Procter & Gamble Global Business Services (GBS) a signé une charte en tant que client pour Google Apps, un ensemble de produits grand public désormais disponible pour les entreprises. Procter & Gamble va travailler en étroite collaboration avec Google pour adapter ces outils grand public aux besoins spécifiques des professionnels."
  • General Electric, Gregory Simpson, Directeur technique: "Une grande partie des activités commerciales d'aujourd'hui dépend de la capacité des personnes à communiquer et à collaborer de manière efficace. GE souhaite évaluer Google Apps pour son accès simple à un ensemble d'applications Web et de ses applications facilitant le travail collaboratif. La société Google est riche d'une longue expérience auprès des internautes et est en position d'appréhender l'interaction entre les utilisateurs sur le Web. "
Cela tient encore beaucoup de la déclaration d'intention mais c'est un début...

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Jean-Marie Le Ray a dit…

En attendant Microsoft annonce Live Search 2.0, on va bien voir ce que ça donne...

J-M

d.durand a dit…

Salut Jean-Marie,

Je vais aussi suivre
a+