lundi, août 13, 2007

Web 2.0, 3.0., N.0: l'article complet de Nicholas Carr en version FR

Dans mon billet "Web 3.0,...,N.0 : vie online, transparence et publicité", je n'ai cité qu'une partie de la réflexion de Nick Carr sur l'évolution actuels des modèles de fonctionnement / d'affaires de l'Internet.

Jean-Marie lui, l'a totalement repris, traduit et publié son blog.

On y trouve des passages comme:

"Dans la culture du Googleplex, l’évolution des générations Web doit ressembler à quelque chose du genre :
  • Web 1.0 : le Web comme une extension des disques durs de nos PC (et de nos Mac...)
  • Web 2.0 : le Web comme une plateforme applicative complémentaire aux systèmes d’exploitation et aux disques durs
  • Web 3.0 : le Web comme l’informatique universelle en grille destinée à remplacer systèmes d’exploitation et disques durs
  • Web 4.0 : le Web comme intelligence artificielle complémentaire à la race humaine
  • Web 5.0 : le Web comme intelligence artificielle se substituant à la race humaine"
Allez chez Jean-Marie, c'est à lire absolument pour un bon remue-méninges!

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

6 commentaires:

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier,

A propos de plateforme complémentaire...
On y arrive, lentement mais sûrement (et pas si lentement que ça quand même !)
Merci,
Jean-Marie :-)

genium a dit…

Bonjour Didier et Jean-marie, et merci pour toutes ces informations...

Que pensez-vous du choix de StarOffice pour alimenter leur offre bureutique 2.0? Viseblement, la lience LGPL leur pose problème (avec OpenOffice), sans compter les évolutions possibles avec la gplv3...

Je pense pour ma part qu'il est illusoire d'imaginer l'évolution d'un web dissocié ainsi lu Libre... Leur plateforme fonctionne à l'aide de logiciels libres, leur soutien en rejoignant l'OIN ne pourra pas faire longtemps illusion... Lorsque la GPL évoluera pour répondre aux défis du Web 2, Google risque d'être ennuyé, comme aujourd'hui Microsoft auotur des notions de "tivolization" ou autres...

ref:
Google Pack Adds StarOffice
http://googlesystem.blogspot.com/2007/08/google-pack-adds-staroffice.html

Joining OIN
http://googleblog.blogspot.com/2007/08/joining-oin.html

genium a dit…

>Web 5.0 : le Web comme intelligence >artificielle se substituant à la race >humaine"

Nota Bene: Dans cette vision apocalyptique, les gnous seront là pour sauver le monde :-)

http://www.upl.cs.wisc.edu/~bethenco/blmp/gnu0.96.png
http://www.timoroso.com/backgrounds/bits-unleashed/the-gnu-world-order.jpg

Nicolas Cynober a dit…

Parce que je pense que beaucoup de monde fait fausse route, je vous propose une vision différente de ce qu’est le web 2.0. Tout d’abord j’aimerais lancer un pavé dans la mare en proclament clairement que le web 2.0 n’existe pas, nous sommes actuellement toujours au web 1.0 et je vais m’expliquer.

Il y a un faussé énorme entre ce « pourquoi le web a été initialement crée » et « comment le web a été utilisé ». Le web a été réellement crée suivant la vision d’un homme : Tim Berners Lee. Et on ne peut décemment pas parler de web sans parler de Tim. Lire « Weaving the web », le livre ou Tim relate la création du web a été une expérience importante pour moi, il montre comment la technologie peut servir une idéologie. Malheureusement son rêve d’un web « ou nous aurions un choix illimité car nous n’aurions pas à suivre ce qu’un producteur de télé a décidé de nous montré » n’a pas été au début partagé et compris. Il a fallu attendre 10 ans pour que la masse comprenne réellement la vrai nature du web : l’interactivité, le partage, l’échange, le dialogue, bref tout ce qui définie le web 2.0 et qui a en réalité toujours existé. Je ne dis pas que nous sommes stupides, je dis seulement qu’il faut parfois laisser le temps aux choses.

Je vous propose une traduction d’un passage du livre : (J’ai fait ce que j’ai pu)

« Mon espoir et ma foi est que nous sommes entrainé naturellement à interagir avec les autres tout en faisant parti d’un plus grand système. Si nous arrivons à produire un système qui nous permet de travailler harmonieusement, ce serait une vraie métamorphose. Je pense, et j’espère, que cela va arriver progressivement, et il en résulterait une importante restructuration de la société. Une société qui pourrait avancer de façon interactive en suivant la voix des communautés, et cela serait un changement majeur. Si nous établissons une base viable et essayons de nouvelles façons d’interagir sur le web, nous pourrions trouver le moyen le définir de nouvelles structures financières, éthiques, culturelle et gouvernemental auxquelles nous pourrions choisir d’appartenir, plutôt que de choisir des structures physique qui nous entourent. Ces structures deviendront importante dans le monde actuel et de nouveaux systèmes démocratiques prendrons place à différent niveaux ».

Tim Berners Lee, Weaving the web

L’idée de Tim a passé la 1ère bulle, attendu plus de 10 ans, et finalement le web 2.0 est apparu.
Qui au passage ne devrait pas s’appeler le web 2.0 mais simplement « LE web ».
Pas de doute, les idées que véhicule le web 2.0 sont sur la bonne voie, le web n’a jamais été autant démocratisé et les habitudes des surfers sont plus proches que jamais de la vision de Berners Lee.
Pour moi et pour beaucoup, la prochaine grande étape sera l’émergence d’une nouvelle technologie. Et non ce ne sera pas les RIAs ou la 3D, ou n’importe quel interface utilisateur complexe et bizard.

Internet a encore besoin de plus d’accessibilité et d’interopérabilité avant de devenir plus complex. Les pages web sont suffisamment riches, on ne doit pas augmenter le faussé séparant les gens en bonne santé des personnes handicapés (20% de la population).

Alors quel est l’avenir du web ? Et si Tim avait la réponse (sacré Tim, toujours lui) …
Le Web Sémantique pourrait nous faire entrer dans une nouvelle ère, une ère des données, une infinité de base de données connecté, un web compréhensible par la machine, un meilleur web pour un meilleur monde, le web de Tim.
Le web sémantique est un domaine de recherche principalement encadré par le W3C, malheureusement je ne connais pas d’article en français faisant un bon résumé pas trop technique.

C’est l’un des problèmes actuel du web sémantique, c’est un domaine encore très académique et pas vraiment « grand public ». Cependant si vous parlez anglais et que vous avez un peu de temps (25 pages). Je vous conseil de lire l’article suivant :

Nova Spivack - The Meaning and Future of the Semantic Web

(Il y a une version PDF téléchargable)

genium a dit…

Nicolas, nous sommes sur la même longueur d'onde ;-)

Axiom 0 (Tim Berners Lee) --all resources on the Web must be uniquely identified with a URI.

Le Web a été conçu dès le départ selon l'architecture REST, et les services web RESTful d'aujoud'hui font partie des spécifications que certains aimeraient, pourquoi pas, qualifier de Web 0.01 :-)

Pour l'aspect social, j'ai relevé cette citation:
The web is more a social creation than a technical one. I designed it for a social effect — to help people work together — and not as a technical toy. The ultimate goal of the Web is to support and improve our weblike existence in the world. We clump into families, associations, and companies. We develop trust across the miles and distrust around the corner.

—Tim Berners-Lee, Weaving The Web

A noter enfin que TBL a envisagé un moment de lancer le Web sous GPL...

d.durand a dit…

@genium,

Concernant Star Office dans Google Pack, je pense que de toute façon l'adjacence entre Windows et MS-Office est trop forte pour espérer voir StarOffice tuer MS-Office

Ce sera une lente progression de concert avec Linux sur le desktop qui a lui aussi encore pas mal de chemin à faire....