mardi, mars 20, 2007

SEO / SEM: AJAX a imposé la création de nouvelles métriques!

Le marché de la publicité Internet est maintenant massif, il croît encore rapidement (+30-35% par an).

Quand de tels enjeux financiers apparaissent, il faut des chiffres pour étayer la valeur de ces investissements publicitaires par des systèmes de mesure qui reflètent la réalité.

Pour des sites comme Yahoo qui utilise massivement AJAX, la mesure des impressions de pages ne "tient plus la route". En synthèse d'un long et ancien billet: dans une application AJAX, les interactions de l'utilisateur se décorrèlent de plus en plus des (re)chargements de page. Le nombre de pages vues (i.e chargées depuis le serveur) ne veut plus rien dire.

Il fallait donc instaurer de nouvelles métriques: Comscore que je cite très régulièrement va maintenant adopter la "visite" (et sa durée) comme métrique de base. Elle reflétera le temps passé par un utilisateur sur un site. Deux interactions avec le même site éloignées de plus de 30 minutes seront considérées comme 2 visites distinctes.

Les valeurs mesurées seront donc désormais:
  • les visites = les paquets d'interaction avec un même site par un même utilisateur dont les 2 dernières sont espacées de moins de 30 minutes
  • les visiteurs uniques ("reach")= les personnes distinctes qui viennent sur un même site
  • la fréquence = le nombre moyen de visites par mois sur un même site par un même inidividu
  • la durée moyenne d'une visite ("engagement")
Dans ce nouveau schéma, les 2 tables publiées par Comscore montrent que Yahoo gagne sur toute la ligne: en nombre de visiteurs uniques et en nombre de visites par personne. Ensuite, ses dauphins changent:
  • Google est aussi 2 fois dans le top10 mais ces utilisateurs semblent moins fidèles
  • Microsoft ne s'en sort pas si mal sur les 2 tableaux
  • Ebay voit beaucoup de monde mais pas souvent.Idem pour Wikipedia
  • etc...
En tout cas, je trouve bien que les instituts de recherche sur l'audience suivent la technologie.

Bon, pour rester pertinents (et donc pouvoir continuer à facturer grassement), vous me direz qu'ils n'ont peut-être pas beaucoup d'autre choix...

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

10 commentaires:

Emmanuel a dit…

Je crains que cette annonce en fanfare soit surtout destinée à enterrer discretement la mesure des pages vues en mode user centric qui a toujours été folklorique comme je l'ai déjà raconté (ce que le patron de Comscore est venu commenter sur mon blog).
La visite a toujours fait partie des données mesurées mais était délaissée ne pouvant être rattachée à un potentiel commercial. Absolument rien de neuf en réalité sur le terrain de la mesure mais on raconte l'histoire autrement. Oui le marché veut privilégier des mesures qualitatives mais cela cache surtout un certain désarroi

Emmanuel a dit…

une précision: quand je dis que les visites ont toujours été mesurée c'est du point de vue technique car en effet les "sessions" n'apparaissaient pas dans les classements. Idem chez Nielsen qui affiche les "sessions par visiteurs".

Au passage je viens de jeter un coup d'oeil sur Nielsen et la mesure des sessions par visiteurs redistribue aussi les cartes. Un bémol tout de même: on réalise vite que ça donne une prime au courrier électronique: les portails dont l'esentiels des visites concernent la messagerie sont clairement privilégiés en matière de fréquance de visite. En ce qui concerne la consultation des contenus c'est une autre histoire ...

D.VDA a dit…

Bonjour,

Les "nouvelles" valeurs donc

- les visites = 2 dernières sont espacées de moins de 30 minutes. Pourquoi 30 min ? Parce que c'est le paramétrage par défaut de Webalizer (woo) ?

- les visiteurs uniques = me semble encore ce qu'il y a de plus solide, à conjuguer avce la durée.

- la fréquence = bon, ok, mais peut-être tellement variable en effet, fonction du service (webmail, actus, ..) - à ce compte je passe ma vie sur Gmail.

- la durée moyenne d'une visite ("engagement") = si j'ouvre 10 onglets dans mon navigateur pendant 45 minutes, que je zappe selon le cas (ex. : blog1, blog 2, blog 3, google actu, Gmail, Lecteur RSS, Figaro, Fnac, jdn), suis-je 10 visiteurs uniques représentant 20 visites (forfait de 30 min) ou encore 10 d'une durée de 45 minutes selon le calcul ? Ne riez pas au fond ! :)

Rien de nouveau. Ca me donne surtout l'impression d'un gros endormissement, non ?

Damien G. a dit…

Pourquoi 30 min ?!
Sûrement du à la durée de validité d'une session, qui est de 30 min.

par exemple après s'être logué sur un forum ou tout autre site qui utilise les sessions, et après 30 min d'inactivité il faut automatiquement se reloguer.
Pourquoi 30 min d'inactivité tout simplement qu'a chaque chargement de "page" le compteur de temps de la session est réinitialisé à 30 min.

d. durand a dit…

@Damien:

30 min, n'est-ce pas juste une durée raisonnable pour dire que l'on revient vers le même mais pour y faire qch de différent (= nouvelle visite)?

Ce serait en tout cas mon explication!

diider

d. durand a dit…

@DVD.A

Le comptage proposé se base sur l'activité côté serveeur.

Tant qu'il n'y a pas de rafraichissement de page, ce qui se passe dans le browser n'est pas connu du serveur sauf si il y a des requetes AJAX en background.

Donc, un onglet actif sans changement de page ne compte que pour une visite d'une page et très courte en durée.

J'espère que tes questions n'étaient pas du second degré sinon j'ai l'air c..

a+
didier

D.VDA a dit…

Réponse un peu à la bourre désolé :)

Non non je ne faisais pas de 2nd degré, en gros l' "esprit" de mon commentaire pointait le très fort zapping (tendance croissante en+) d'un internaute.

On a toujours l'impression de présenter des stats de visiteurs monotache lisant gentiment la page. Des données comme les fameuses 30 min datent a priori des paramétrages par défaut de Webalizer, application des stats serveur (logs Apache), ce qui ne peut que me faire penser que :

- Rien de sérieux sur l'audience Web
- L'Internet mobile (via abonné portable par ex. pour commencer) a un booster assuré pour son démarrage : l'identification et l'enrichissement des données de visite du client.

A+ !

d. durand a dit…

Bonjour DVD.A,

Je pense que l'identification sur Internet est bonne et fiable. Elle reste anonyme mais on sait que c'est toujours la même personne.

Le mobile n'apportera pas mieux: des textes légaux interdisent de propager le n° d'abonné en clair vers les sites d'Internet mobile.

De plus, on peut faire confiance aux telcos pour bloquer au max cette info... (cela fait 5 ans que j'en discute avec eux en Suisse)

D.VDA a dit…

Bonsoir,

Je m'éternise.. je veux juste donner une image avec des chiffres inventés mais à remplacer par les bons (si vous les avez donc), comparée à la TV ou au Web débuts du bas débit de 2000 :

Sur une soirée de 4 heures, nos 10 gros millions d'abonnées haut débit peuvent potentiellement passer 1h30 heure en moyenne sur 5 sites majeurs (audités donc) simultanément (x fenêtres/onglets) le total pesé en terme d'audience donnera en valeur absolue :

- 50 millions de visiteurs uniques
- 150 millions de visites ( 30 min.)

Sur un mois :

- 1,5 milliards de visiteurs uniques
- 4,5 milliards de visites

Ca en fait des sites à x millions de visites/mois ça...

Il n'échappe à personne que sur 1h30 (moyenne) 5 sites c'est pas lourd, on doit donc parler des sites non audités et qui ont criblé la durée de visite réelle d'un site audité, ce que l'on nomme zapping.

Honnêtement, comment surfez-vous ? Que valent visites, visiteurs, durées de visites, honnêtement ?

Je pense que nous ne mesuront que des évolutions.

Et ici je ne parle pas de rafraichissment Javascript, pas d'AJAX, pas de pages vues (aucun sens si on ne compare pas des choses égales).

Mais peut-être que c'est moi qui me méprends, radote quelque chose que tout le monde admet. Il me semble pourtant que sans un connaissance fine de ce phénomère on ne mesure rien de fin, et donc on présente des beaux bilans aux parents. Non ? ;)

d.durand a dit…

Bonjour D.VDA,

Je peux partager une bonne partie des doutes que vous émettez.

Mais, d'un autre côté, quelle fiablité a réellement l'audimat TV?...

Et puis, avec la taille de l'industrie, il faut des chiffres: ce qui est existe est mieux que rien.

La situation n'ira pas en s'améliorant: le nombre de "lieux" à mesurer va encore se diversifier...

Mais, finalement, comme tu le dis, c'est l'évolution relative d'un mois sur l'autre qui apporte quand même quelque chose!

cordialement
didier