mardi, janvier 30, 2007

Le paradoxe de la valeur de l'information

Trouvée dans la récente présentation (pdf ici) de F. Wilson, auteur du blog "A VC" (un de mes lectures favorites), à la conférence "SIAA Information Industry Summit":

une citation de Stewart Brand, fondateur du magazine Whole Earth: "d'un côté, l'information veut (doit) être coûteuse car elle a une telle valeur. De l'autre, elle veut être gratuite, car le coût de sa production / distribution se réduit de jour en jour. Ces 2 extrêmes s'affrontent en permanence"

Nous croyons tous actuellement que c'est un problème qui vient de l'Internet voire du Web 2.0: cette citation date de 1985. Le problème date donc de la préhistoire du monde (virtuel !).

PS: un peu plus loin dans le pdf, une autre citation à méditer de Herbert Simon, pionnier de l'intelligence artificielle, "Que produit une abondance d'information? Une rareté de l'attention..."

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

5 commentaires:

D.VDA a dit…

Oui, et concernant la dernière citation, si l'on s'en tient à ce théorème, son corollaire est la production d'une information qui doit attirer l'attention avant d'informer.

Les lois de la sélection de l'information sont soumises à celle de la recherche de l'intérêt.

To be continued.. ;)

d. durand a dit…

Bonjour D.VDA,

Le corollaire est pertinent mais finalement inquiétant!

cordialement

didier

ludovic@lbcd78.fr a dit…

En partant du fait que le principe même d'un système est d'effectuer un traitement, les systèmes d'information ne font que transformer des données en informations.

La donnée est récupérée par des capteurs, ceux-ci peuvent être des humains, plus ces humains ont de "valeur" ou bien sont considérés comme sommités dans leur milieu, plus le traitement qu'ils feront subir à la donnée sera susceptible d'apporter de la valeur à la donnée initiale. Il parait alors normal que l'information produite (issue du traitement) ait moins de valeur que celle initiale car elle est usée.
La publication de cette information n'est qu'une nouvelle preuve de la capacité de la personne l'ayant captée.

d.durand a dit…

Bonjour Ludovic!

Intéssant cet angle de vision de la chose....

didier

Anonyme a dit…

Bonjour Ludovic,

Analyse intéressante sur le circuit pour aboutir à l'information (qui n'est autre qu'une ou un ensemble de données traitées ou transformées en vue d'une prise de décision). Cependant là où je ne partage pas le même point de vue que vous, c'est sur le fait que "l'information produite a moins de valeur que celle initiale car elle est usée".
La valeur de l'information produite peut bien être supérieure à celle initiale puisque cette dernière n'est qu'un ensemble de données neutres mais une fois transformées donne l'information produite (avec +ou- de valeur selon les capteurs justement) et qui reste et demeure l'information initiale. Toute information qui va en découler suivra la même logique. sinon la phase "traitement" n'a pas lieu d'être, si elle ne peut pas apporter de la valeur ajoutée. L'usure de l'information intervient elle que lorsque l'information est réutilisée pour une exploitation et son coût est parfois négligeable par rapport surplus de valeur qui peut en résulter (de l'exploitation).

Médoune