vendredi, mars 02, 2007

Chiffres actualisés de Google - 01 Mars 2007

John Battelle analyse le dernier document enregistré par Google à la SEC, le gendarme de la bourse américaine:
  • plus de 10'000 employés à la fin 2006
  • 2 milliars de dollars d'investissements (capex) durant cette année
  • 11 milliards de dollars de liquidités disponibles
  • toujours 99% des revenus via la publicité
  • toujours 78-79% des revenus restitués aux éditeurs Adsense
  • Les USA ont décliné de 66% à 57% des revenus en 3 ans. 15% des revenus Google pour le seul Royaume-Uni
  • La technologie Youtube valorisée à seulement 24 millions de dollars. La majeure partie du prix est du goodwill.
les chiffres confirment ceux de ce précédent billet.

Note: Goodwill = "bonne volonté". Quand on connaît les coûts élevés revenus nuls ou presque au moment de l'acquisition, on peut vraiment dire que, pour une fois, un terme comptable est vraiment 100% approprié!. Mais, après tout, "bonne volonté": pas tant que ça, puisque Youtube a déjà rapporté bousièrement plus qu'il n'a coûté....

Source: blog Media & Tech (par didier durand)

3 commentaires:

Guillaume Champeau a dit…

Merci beaucoup pour ces chiffres Didier.

J'ai lu il y a quelques temps j'ai lu que Google n'avait pas le choix, il doit dépenser l'argent qu'il gagne sinon il risque une requalification très coûteuse de la part des autorités boursières aux Etats-Unis.

Sinon je pense que Google est encore très très loin d'avoir exploité tout son potentiel commercial en matière de publicité. Le jour où il va activer la contextualisation en ciblant non plus uniquement sur le contenu mais aussi sur l'internaute (grâce aux données de Gmail, Google Search, Google News...), les prix des Adwords vont s'envoler.

d.durand a dit…

Salut Guillaume

Ravi que cela te soit utile: merci pour le lien depuis Ratiatum.

a+

didier

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier,

Peut-être que ton précédent commentateur à lu l'info sur mon blog, où j'ai par ailleurs fait la même analyse que toi sur l'achat de YouTube, un coup fantastique selon moi, un coup "à la Google". Je trouve cette société véritablement fascinante.

Jean-Marie