mardi, février 14, 2006

Nokia s'éloigne de ses alliés historiques, les opérateurs mobiles. Définitivement?

C'est en tout cas ainsi que j'analyse le lancement du nouveau modèle Nokia 6136. Et cela, même si dans les premiers articles, le ceo de Nokia dit que de nombreux opérateurs GSM/UMTS sont très intéressés: si on lit ci-dessous, je ne crois pas à cet intérêt spontanés pour le wifi des opérateurs historiques, ils ont trop à perdre!

Il y a plusieurs mois, avec le modèle N91, Nokia avait déjà commencé à introduire (discrètement) des interfaces wifi dans ses téléphones portables.

Maintenant, c'est une des caractéristiques mises en avant par le constructeur sur ce nouveau produit 6136. Pour rappeler l'époque "héroïque" de l'ITU, Nokia utilise l'acronyme officiel issu des instances de normalisation soit l'UMA pour "Unlicensed Mobile Access".

Mais, tout est maintenant prêt pour "casser" les 700 milliards de dollars de la téléphonie mobile prédits par le Yankee Groupe pour 2009:
Il semble donc que Nokia veuille participer à cette (future) redistribution des cartes même si un changement d'alliés s'imposent. Il n'a de toute façon pas le choix: Sony, Nintendo vérifient déjà la connectivité wifi de leurs consoles.

Alors, vos actions télécoms, vous les vendez ou vous les gardez? (encore...)

3 commentaires:

Vincent Thomé a dit…

Il semble en effet que Nokia soit bien parti... Cependant, vous ne pensez pas qu'il va avoir des pressions des opérateurs.

Hier une annonce de Nokia et Orange pour un rapprochement dans ce sens... info ou intox
http://thomevincent.com/oxygene/index.php?2006/02/14/123-nokia-et-orange-s-allient-pour-marier-gsm-et-wifi

Axel Duplan a dit…

A l'inverse, je pense que Nokia continue d'aller dans le sens des Opérateurs Mobiles..En effet le dernier modèle Nokia n'est pas un simple mobile compatible Wifi, il repose sur la technologie UMA qui est une norme de convergence avant tout pensée pour les opérateurs mobiles.
Mais cette technologie ne sera vraisemblablement pas disponible avant 2008, alors en attendant il va falloir combler les brêches pour contrer les initiatives VOIP des nouveaux entrants type Skype ou réseaux communautaires à la Ozone ou Fone.
Les opérateurs mobiles disposent d'ailleurs de belles barrières à l'entrée pour ralentir la pénétration de la VOIP mobile:
- Une Couverture nationale Wifi établie: Finalement, la gueguerre lancée il y a 3 ans entre Orange et SFR sur la couverture massive en Hotspots n'aura pas été vaine, puisqu'ils ont coupé l'herbe sous le pied à tous les entrants...Meme si les usages data en hotspot outdoor demeurent aujourd'hui bien loin des objectifs ambitieux de l'époque, il est une chose certaine, les réseaux Hotspots d'alternatifs sont bien loin d'atteindre le niveau de couverture proposé par les opérateurs mobiles.
- Un pouvoir de négociation important vis à vis des fabricants de terminaux:
Comme le rappelle très justement Vincent. Ce n'est pas demain qu'un Nokia ou Samsung va s'amuser à froisser un Vodafone ou un Orange, au vu de la politique d'achat groupée de terminaux représentant des parts de CA non négligeables pour les constructeurs.
Outre la partie Achat terminaux,les opérateurs ont également toute latitude pour imposer aux constructeurs l'intégration ou non de logiciels, etc...
C'est peut etre du côté des constructeurs asiatiques chinois type Qtek ou HTC que l'on aura plus de chance de voir sortir des terminaux completement ouverts au niveau connectivité.
- Des technologies de convergence aujourd'hui limitées d'ou une complexité d'usage pour un Client lambda: les propositions type BluePhone ou Beautiful Phone de Neuf sont encore porteuses de limitations techniques..La gestion du Hand Hover GSM/Wifi (le fait de passer automatiquement de la cellule GSM au HotSpot privé Wifi) n'est pas géré, ou encore une réception d'appels problématique. Pas de quoi encore adresser Madame Michu en somme!!!
- Base Client adressable considérable: L'opérateur peut compter sur sa base client importante et dans sa relation directe avec l'abonné.

Ce qui me parait le plus interessant aujourd'hui comme évolution ds la voix mobile, c'est le développement des accords commerciaux entre les opérateurs Mobiles et les acteurs VOIP, à l'instar de l'initiative E-Plus lancée depuis plusieurs mois, ou encore l'alliance de l'opérateur 3G Hutchinson avec le super champion de la VOIP Skype.
Il est important que l'opérateur mobile commence dès à présent à apprivoiser les usages Voip, ne serait ce que par la redéfinition prévisible des Business Models autour de la voix...Interessant d'ailleurs de voir se dessiner la meme tendance dans le monde du téléchargement, où les vilains petits canards d'hier deviennent de nouveaux alliés de demain pour les Majors et Studios. L'important n'est il pas de répondre aux besoins naturels du client, au contraire de lui imposer un moule d'Offre complexe source de frustations?

d. durand a dit…

Bonjour Vincent,


Vous avez raison: Nokia va bien sûr être énormément sous pression de la part des opérateurs!

Tout le jeu sera de ne pas se fâcher avec eux aussi longtemps qu'ils seront des clients vitaux (encore un long moment..) tout en préparant habliement la bascule vers un nouveau monde.

Merci de votre remarque

didier