vendredi, septembre 02, 2005

Technorati: les problèmes techniques, le déclin et les critiques

Technorati, un composant important de mon kit de blogging (suivi en temps réel des liens vers mon blog), a de graves problèmes techniques depuis plusieurs mois: son infrastructure ne suit pas/plus depuis plusieurs mois face à la croissance explosive de la blogosphère. D. Sifri, son ceo, le reconnait et il demande encore un peu de patience jusqu'à fin Septembre (déploiement d'une nouvelle infrastructure)

Il a par ailleurs publié récemment son rapport régulier sur cette évolution de la blogosphère (pour justifier ces ennuis?...):


En outre, le spam dans les blogs cause pas mal de soucis à Technorati, d. sifri explique comment il fait gaspiller beaucoup de ressources (cpu, disque, etc...) à Technorati et comment il engorge terriblement ses systèmes.

Mais, visiblement les stars de la blogosphère ne veulent plus rien entendre: Threadwatch donne un synthèse des vives critiques de Calacanis & Kottke. F. Wilson a déjà fait ses adieux. R. Scoble relaie (donc s'y associe?) les critiques d'autres bloggers, etc, etc....

C'est impressionnant comme ceux qui vous adulent à un moment peuvent vous démonter quelques mois plus tard....

Mon expérience:

  • Je trouve que le site de Technorati beaucoup trop lent et peu efficace dans le ranking des résultats de recherche
  • Le feed RSS de Technorati qui m'informe en temps réel sur les liens vers mon blog est devenu inutilisable: il ressasse des vielleries ou des erreurs de manière incompréhensible.

Je suis donc en train de basculer vers Feedster et PubSub qui me semblent maintenant largement plus performant: le feed de PubSub est hyper-précis et efficace! Mais, je vais quand même encore accorder un peu de patience à Technorati selon le voeu de J. Ito encore partisan (parce qu'investisseur...)

2 commentaires:

Clément a dit…

Encore une victime de son propre succes...

David Castéra a dit…

Voila plusieurs jours que malgré mes pings technorati ne visite plus mon post... Je vais moi aussi commencer à regarder ailleurs...