mardi, octobre 07, 2008

Zeugma

Avec la blogosphère, on apprend. je vais donc m'endormir un peu plus savant ce soir:
  • je vois dans mes logs web que j'ai un lien depuis le blog Wikirigoler sur mon article "sonorisation des articles Google Knol"
  • j'y lis un passage fort intéressant sur Pediaphon, service de vocalisation en ligne d'une page web.
  • je découvre le mot "zeugma" en fin d'article (j'aime les mots bizarres: octothorpe, etc...). Au premier coup d'oeil, je me dis que c'est du verlan. Mais, non, une zeugma ou zeugme, c'est une figure de rhétorique qui est "le fait de rattacher deux éléments, qui ne peuvent être mis sur le même plan, à un terme commun, éventuellement — mais non nécessairement — dans le cadre d'un parallélisme. Il s'agit alors d'une figure qui provoque un effet de surprise, souvent comique, parfois poétique. Pour parler de zeugma, il faut que les deux éléments rattachés n'entretiennent de prime abord aucun lien, sémantique ou syntaxique."
Pediaphon et zeugma en une journée. Grosse récolte! ;-)

Des zeugmes célèbres:
  • « Vêtu de probité candide et de lin blanc. » (Victor Hugo). Il s’agit ici d’un cas particulier, l’attelage.
  • « Woodward assembla la mâchoire et le crâne, bouchant les éléments manquants avec son imagination et de la pâte à modeler. » (Homme de Piltdown, sur Wikipedia)
  • « Sous le pont Mirabeau coule la Seine, Et nos amours. » (Guillaume Apollinaire)
  • « Après avoir sauté sa belle-sœur et le repas du midi, le Petit Prince reprit enfin ses esprits et une banane » (Pierre Desproges) (double zeugma)
  • « "Degueulassum est" dit-il en latin et en lui-même » (Pierre Desproges, Les Réquisitoires du Tribunal des flagrants délires)
  • « Il parlait en anglais et en gesticulant. » (Frédéric Dard)
  • « Il lui fit l'amour et des zeugmes au plat. » (Hervé Le Tellier)
  • « On devrait faire l'amour et la poussière. » (Zazie)
  • « J'y ai laissé ma jeunesse et ma moto. » (Indochine)
  • « Les moutons suivaient le berger, et le berger le fil de ses pensées. »
  • « Ils s'enfoncèrent, l'un dans la nuit, l'autre un clou dans la fesse droite. » (Pierre Dac)
  • « Il prit son chapeau et la porte. »
  • « Retenez cette date et une place dans le train. »
  • « Il prit un café et un train. »
  • « Il faisait nuit, et moi du vélo. »
  • « Prends tes affaires et la porte ! »
  • « Il fut frappé par la pertinence de ses propos et une voiture en sens inverse. »
  • « Alors elle va s' manger une pizza Au jambon et au centre commercial » (Renaud - Le retour de la Pépette)
Source: blog Media & Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Jean-Marie Le Ray a dit…

Didier,

Devinette : il y a dans ce billet un Zeugma caché.
Sauras-tu le retrouver ?

Jean-Marie :-)

d.durand a dit…

salut Jean_Marie,

Il est (très très) long l'article que tu pointes...

J'ai craqué

a+
didier