mercredi, novembre 30, 2005

Le fondateur de Skype, N. Zendström, "charge" les opérateurs traditionnels

Dans une interview à Libération, N. Zenström, maintenant très riche depuis l'acquisition par EBay, n'y va pas de main morte avec les opérateurs traditionnels.

Il met en avant le bouche à oreille qui fonctionne incroyablement bien pour Skype. En effet, la téléphonie via Skype était encore il y a peu (cela ne devrait pas avoir changé) le service au développement le plus rapide de l'histoire industrielle.

Voici l'extrait en question [mais la lecture complète vaut la peine]:

Vous critiquez aussi le modèle de conquête des marchés des industries traditionnelles basé sur une stratégie commerciale très coûteuse, à grands renforts de publicité et de marketing...

Les gros opérateurs de télécoms méritent vraiment d'être remis en cause. Ils fournissent des services de piètre qualité en regard de leurs prix et restent très loin des préoccupations des consommateurs. Alors que nous nous servons de la force du réseau pour distribuer par le bouche à oreille, sans aucun frais de marketing ou de publicité, un produit ouvert à tous, ils engloutissent des fortunes pour faire la promotion de leurs services et le font payer aux consommateurs. Les gens s'en rendent de plus en plus compte et en tirent les conséquences : ils se désabonnent de ces services, y compris dans les entreprises où Skype réalise déjà un quart de son activité !

1 commentaire:

Nicolas Rouquette a dit…

... et le mouvement "open-source" confronte Skype, e.g., Asterix, Openwengo.

Entre les licences de codecs publics/prives, les protocoles de communication et les dynamiques de qualite de service entre reseaux virtuels, d'initiation et de terminaison, il y a de quoi en avoir mal a la tete.

Vivement que je me couche!