vendredi, janvier 20, 2012

Entrepreneur: "plutôt des remords que des regrets !"



[Quelques explications à propos de mon long silence sur ce blog : l'overbooking lors d'un changement de vie !...]

Cela faisait longtemps que l'idée de devenir entrepreneur me trottait dans la tête. Alors que je lui en parlais durant un dîner à la maison, un ami m'a dit "tu sais, il vaut toujours mieux des remords que des regrets". Sans que je ne lui dise directement, sa phrase m'a frappé et fait longuement réfléchir: je me suis dit qu'il avait raison et qu'il valait mieux que, lors de ma retraite professionnelle, j'aie les remords sur la mauvaise exécution de la réalisation de ce projet tenace dans mon esprit de monter une société plutôt que de rester avec les regrets de n'avoir jamais osé essayer.

Ma décision prise, mes ex-collègues et managers de Publicitas les plus proches ont fait tout leur possible pour m'aider à faciliter cette réorientation. Je les en remercie encore publiquement ici: ils se reconnaîtront.

Me voilà donc entrepreneur depuis quelques mois, mais les circonstances et les opportunités d'un hasard favorable ont fait que mon domaine d'activité a pas mal évolué depuis ma décision de me lancer: j'étais parti pour être auto-entrepreneur en services combinant réseaux sociaux et téléphones mobiles pour Monsieur Tout Le Monde. Et me voilà finalement co-entrepreneur d'une société de services informatiques aux entreprises appelée Eranea (basée à Lausanne). J'ai de plus le plaisir de me jeter dans l'aventure avec les gens avec qui je voulais entreprendre: longue complicité et confiance totale.

Notre "progéniture" est spécialisée dans la migration 100% automatique des grandes applications (Cobol, L4G, etc.) sur grands systèmes (« mainframes ») vers Java et Linux comme nous l'avions fait avec Naca pour Publicitas: c'est la poursuite et l'extension des idées de l'époque mais avec déjà des foules d'améliorations nouvelles, génératrices de fortes valeurs ajoutées.

Le contexte pour de tels services semble actuellement doublement favorable:
  • le "début de la fin" des grands systèmes propriétaires se profile. La recherche d'agilité, d'ouverture et de standardisation est un objectif fort et actuel pour tous les grands comptes: le passage à Java et Linux est clairement un pas stratégique dans cette direction.
  • la pression sur les coûts est énorme sur tous les directeurs informatiques: de récentes rencontres diverses nous montrent qu'elle existe partout et massivement, y compris dans des industries comme la finance qui semblait épargnée jusqu'à lors. Les troubles boursiers de cet été et les notes négatives de agences de notation ne vont qu'accentuer cette pression...
Donc, nous avons du pain sur la planche et un marché motivé ! Un bon point de départ.

Si vous lisez ceci et que vous êtes dans une entreprise avec ce genre d'applications à migrer, nous ouvrons volontiers la discussion avec vous pour participer à votre projet de migration. Idem si les solutions de Cloud Computing sont au cœur de vos préoccupations: Eranea a bâti ces derniers mois un système important pour sa propre infrastructure: il est exclusivement basé sur les services Cloud Computing d'Amazon AWS (S3, EC2, VPC / VPN, etc. - on en reparlera).

En effet, j'ai écrit au début de ce billet "plutôt des remords que des regrets", mais si on pouvait aussi éviter les remords par une contribution excitante et réussie à des projets de pointe, ce serait encore mieux!...

Pour toute documentation / information sur nos services, entrez en relation avec nous par un mail vers contact@eranea.com. Notre site www.eranea.comcontient aussi pas mal d'informations sur notre solution.

Source: blog Media and Tech (par didier durand)

2 commentaires:

Laurent Simon a dit…

Bonne chance dans cette nouvelle vie.

Unknown a dit…

Bonjour Laurent,
Un grand merci! De toute façon, je m'éclate déjà beaucoup dans cette nouvelle vie. Après, on verra si la chance sera effectivement là.
didier